Bien-être Santé

Les 4 saisons de la bonne humeur : agissez sur vos émotions !

Femme heureuse
Ecrit par Maya Dujardin

Eric Lewin - Chasseur de Prime

L’autre jour, sur France Inter, j’ai entendu le Professeur Michel Lejoyeux et le journaliste Ali Rebeihi parler ensemble d’un sujet tout à fait intrigant : notre faculté à « muscler nos émotions et mobiliser les hormones de la bonne humeur ».

Vous commencez à me connaître, j’ai voulu en savoir plus et me suis procuré le livre «  Les 4 saisons de la bonne humeur » par le Pr. Michel Lejoyeux (professeur de psychiatrie et d’addictologie à la Faculté de médecine de Paris-Diderot et chef de service dans plusieurs hôpitaux parisiens). Et je dois dire que le seul fait de tenir entre mes mains cet ouvrage m’a mise en joie.

Puce Comment définir la bonne humeur ?

Pour le Pr. Lejoyeux, la bonne humeur est un « état de santé de l’esprit sans coup de déprime, grandes angoisses ni colères inutiles. Ce n’est pas le nirvana ou la tranquillité absolue. On est loin d’un idéal de bonheur permanent. On a le droit, même quand on est de bonne humeur, d’être accablé par un événement désagréable, de pleurer, d’avoir peur ou encore de s’ennuyer ou de se fâcher. Mais on a en soi les capacités de résistance et de résilience qui finiront par prendre le dessus ».

Il rappelle que le cerveau de bonne humeur produit :

  • de la dopamine, qui fait bouger, changer et innover ;
  • de la sérotonine qui rend heureux et diminue l’angoisse ;
  • des morphines cérébrales naturelles ou endorphines pour le plaisir.

Puce Les effets bénéfiques de la bonne humeur

La bonne humeur serait précieuse pour le système immunitaire (elle permet de résister aux infections et assouplit les vaisseaux), la créativité (pour que des idées nouvelles naissent et que l’envie de les exprimer nous mobilise, mieux vaut être de bonne humeur), l’énergie (rien n’est plus fatigant que la déprime ! A l’inverse, quand on se sent de bonne humeur, on a mille idées, on est efficace, on est envahi par un souffle, une force qui nous donne des ailes).

Alors oui, on a plutôt envie d’être le plus souvent possible de bonne humeur ! Mais comment prendre les choses en main pour muscler nos émotions et mobilier les bonnes hormones ? Comment renverser la vapeur si on se croit, depuis toujours, condamné à la mauvaise humeur ?

Vous pouvez légitimement vous poser la question car la bonne ou la mauvaise humeur ne serait pas une question de nature. Tant mieux. A l’action !

Pour chaque saison, le Pr. Michel Lejoyeux livre donc son ordonnance de bonne humeur. En commençant « par la liste des aliments les plus utiles pour chasser le vague à l’âme et les émotions tristes. » Il indique également des manières de vivre, des modes de pensée qui permettront de passer chaque saison dans la bonne humeur.

Puisque nous entrons dans l’hiver (et que, ça tombe bien, l’hiver est la bonne saison pour commencer à travailler sa bonne humeur et sa santé !), voici quelques-uns des remèdes adaptés à cette période de l’année.

Puce Un hiver de bonne humeur

Bonne nouvelle, « la déprime hivernale n’est pas une fatalité ». Agissez donc en suivant les conseils du Pr. Lejoyeux :

– Veillez à avoir votre dose de vitamine D et pour cela, mangez des maquereaux et des sardines à l’huile, (1 boîte par semaine), des œufs (4 par semaine), des rognons, du foie. Votre médecin généraliste peut aussi vous prescrire une ampoule de vitamine D à boire au début de l’hiver.

– Mangez des cornichons. Ceux qui mangent 3 fois par semaine des aliments stimulants l’intestin comme les cornichons,  les pickels ou la choucroute ont un meilleur moral.

Explication ? «  Selon ce que nous leur apportons, les micro-organismes installés dans notre intestin vont produire plus ou moins de sérotonine. Cette sérotonine – l’hormone de base de la bonne humeur – passe dans le cerveau. Elle se fixe sur des récepteurs spécifiques qui contrôlent le niveau de notre humeur… »

– Buvez 2 ou 3 tasses de thé noir par jour (dont l’action serait plus bénéfique sur les émotions que le thé vert) pour atténuer le risque de déprime. «  Nous produisons moins d’adrénaline – l’hormone de la mauvaise humeur et du stress – quand nous buvons du thé. »

– Marchez dans le froid pendant 6 minutes

En hiver, plus on bouge, moins on se sent lourd, démotivé et fatigué. «  Six minutes de marche rapide par jour représentent en moyenne un parcours de 653 mètres. Dès la fin de ces six minutes d’activité, vous ressentirez un premier effet de bonne humeur. Vous avez augmenté de 30% vos scores d’émotions positives et diminué d’autant vos émotions négatives ».

Passez au moins une heure par jour dans une ambiance très éclairée

J’ai la chance d’avoir chez moi un panneau de luminothérapie que j’ai reçu pour mon anniversaire, il y a quelques années. Mais après l’avoir bien utilisé les premières semaines, je l’ai totalement abandonné. Je dois dire que la lecture du livre du Pr. Lejoyeux m’a remotivée !  « Avec l’effet de la lumière, on a moins faim, on se concentre mieux et on a davantage de mémoire (…). La lumière la plus stimulante est bien sûr celle du soleil mais, faute de mieux, la lumière artificielle convient aussi. »

Et quand on parle de lumière artificielle, on n’évoque pas forcément un panneau de luminothérapie. Utilisez tout simplement les ampoules et halogènes de votre appartement.

– Pratiquez le nexting

Il s’agit d’« imaginer ce qui va suivre et vivre en pensée des moments plus motivants qu’un présent qui ne nous plaît pas ». Pensez donc au week-end que vous avez programmé en avril avec votre famille, pour visiter l’Ecosse, à votre fête d’anniversaire qui arrive à grands pas et à laquelle vous avez convié de nombreux amis, à la nouvelle mission professionnelle que l’on vous a confiée… Faites-vous votre petit cinéma et réjouissez-vous à l’avance de ce qui vous attend !

Puce Un programme annuel de santé pour le corps et l’esprit

Mes doigts sur le clavier ont une folle envie d’écrire et de poursuivre. Mais pour l’heure, je vous invite à découvrir ce livre, qui saura, j’en suis sûre, susciter et entretenir votre bonne humeur durant tout l’hiver. Partez à la découverte de l’intégralité du programme du Pr. Lejoyeux, poursuivez vos efforts tout au long de l’année. Au printemps, mangez des courgettes et pratiquez le yoga du rire ; en été, dégustez une bonne glace en écoutant Thunder Struck par AC-DC et sachez détecter les sourires autour de vous ; en automne, commandez des algues plutôt que du riz au restaurant japonais et entraînez-vous à reconnaître les odeurs.

A propos de l'auteur

Maya Dujardin

Laissez un commentaire