Santé

Ces objets connectés qui prennent soin de votre santé en vacances

smartphone vacances
Ecrit par Meriem Saïdi

Créée en mai 2011, Netatmo est une jeune entreprise française dédiée à la conception de produits technologiques liés à l’environnement. Leur bracelet s’appelle June (entre 30 et 70 euros). À l’intérieur de ce petit bijou, on trouve des capteurs UVA et UVB de modèle standard, une batterie lithium rechargeable, ainsi que l’électronique embarquée qui lui permet de communiquer en bluetooth avec votre smartphone, de stocker les données sur plusieurs jours si le smartphone n’est pas connecté.

C’est un objet intelligent qui compare votre exposition au soleil à l’exposition maximale autorisée. Le bijou mesure l’intensité des rayons UV en temps réel : les équipes de recherche de Netatmo se sont appuyées sur les recommandations fournies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En préambule, vous remplissez un formulaire qui définit six types de peau humaine, du phototype 1 (pour les plus fragiles) au phototype 6, en fonction d’une échelle baptisée Fitzpatrick. Selon votre type de peau, vous recevez des conseils personnalisés sur l’indice de crème à privilégier. Le bijou distingue les activités intérieures des activités extérieures et comptabilise la dose de soleil, avec et sans crème, emmagasinée sur la journée. Il vous indique l’indice et vous rappelle d’appliquer votre crème solaire.

Deux inconvénients néanmoins : le bracelet n’est pas étanche et l’autonomie est faible.

Avez-vous besoin d’une alerte pour vous rappeler de mettre vos lunettes, votre chapeau et de la crème ? Êtes-vous étourdi ? Passez-vous beaucoup de temps dehors ? Si oui, ce bracelet peut devenir votre meilleur ami. Vous voulez bronzer à tout prix, sans protection, de peur de ne pas bronzer assez vite, ce bracelet ne changera pas votre mentalité.

Le parasol connecté pour les repas en terrasse

Le SunFlower est un parasol d’un genre nouveau, non seulement parce qu’il est connecté, mais aussi et surtout car il est doté d’une intelligence artificielle. Connecté en bluetooth et en wi-fi à la box Internet du foyer, le parasol envoie des informations à son utilisateur par le biais de l’application SmartShade.

Ce parasol fonctionne grâce à une multitude de capteurs. Certains sont en mesure de récolter des informations comme la qualité de l’air, la température, l’humidité ou les rayonnements UV. Le SunFlower est capable de mesurer la force du vent pour se fermer automatiquement. D’autres lui permettent d’emmagasiner l’énergie du soleil pour s’alimenter.

Le SunFlower est pourvu d’une batterie dont l’autonomie est estimée à 72 heures, ainsi que d’un port USB pour recharger smartphone, tablette ou tout autre appareil mobile. Deux haut-parleurs sont embarqués pour que l’utilisateur puisse diffuser de la musique ou écouter les réponses fournies par l’assistant virtuel, puisque le SunFlower dispose également de micros. On retrouve sous le parasol un éclairage LED et une caméra de surveillance. Il est disponible en précommande en juillet pour un prix élevé : 2 700 euros. Nul ne sait si le succès sera au rendez-vous, surtout avec un tel positionnement tarifaire !

Si la Rolls du parasol ne vous dit rien, il y a plus accessible et facile à transporter : Leaf for Life (96 euros, 165 euros avec panneau solaire intégré) est un parasol connecté dont le design l’empêche de s’envoler sur la plage.

Contre les bobos des vacances

Vous avez la nausée à peine le pied dans la voiture ? Le bracelet Reliefband Neurowave (200 euros) vous aide à lutter contre le mal des transports. Il envoie des impulsions au nerf situé sous le poignet, ce qui bloque la nausée. Approuvé par la FDA (Federal Drug Agency), il altère votre activité neuronale. Cela empêche votre cerveau de recevoir les signaux de votre estomac qui pourraient vous donner des nausées ou vous faire vomir. L’utilisateur peut ajuster l’intensité des impulsions électriques directement sur le bracelet. Dix niveaux d’intensité sont disponibles.

Pour les casse-cou, Prenvents Biometrics, une start-up américaine, a développé Head Impact Monitor (à partir de 200 euros) en collaboration avec des neurologues. Il s’agit d’un protège-dents connecté qui détecte les commotions grâce à un circuit imprimé, souple et résistant aux chocs, intégré dans le système. Celui-ci enregistre les impacts à la tête et évalue leur sévérité. Les chocs sont comparés entre eux avec la possibilité de suivre, sur l’application, leur nombre et leur intensité. À partir d’un certain seuil, l’alarme peut se déclencher sur votre téléphone. Il faut alors stopper vos activités et passer des examens complémentaires.

Quand les vacances riment avec bonnes résolutions…

Pour vous aider à gérer votre consommation de tabac, il existe le paquet de cigarette Lowiee. Depuis votre smartphone, vous établissez des objectifs : nombre de cigarettes, intervalle entre deux, budget maximal à ne pas dépasser, etc. Puis, vous suivez votre évolution en matière d’économies réalisées et de gains pour votre santé. Cet appareil dispose d’une recharge micro USB, d’un indicateur LED et d’un capteur d’empreintes digitales. Son prix et sa date de sortie ne sont pas encore connus, mais vous pouvez vous inscrire à leur newsletter pour être informé du lancement du produit.

Pour ce qui est de la consommation d’alcool durant les longues soirées d’été, sera bientôt disponible BACtrack Skyn, un alcootest portable au poignet. Il fonctionne grâce à un capteur directement en contact avec la peau qui détecte les petites molécules d’alcool ou d’éthanol sécrétées. Le bracelet se met à vibrer pour vous rappeler de ralentir votre consommation, voire de la stopper. Disponible dans quelques semaines, vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire sur une liste pour être parmi les premiers acquéreurs. En attendant, le site vous propose des produits similaires sous forme de boîtiers. À vous de voir ce qui vous correspond le mieux.

Aucun objet ne pourra remplacer votre volonté, qu’il soit connecté ou pas, d’ailleurs. Mais ces objets peuvent être des supports utiles pour prolonger vos efforts, augmenter vos objectifs et passer des caps parfois difficiles.

Il vous faut garder à l’esprit que ces objets nécessitent de garder votre portable à portée de main. C’est une précision importante si vous faites partie des personnes qui déconnectent totalement pendant les vacances. À réfléchir !

A propos de l'auteur

Meriem Saïdi

Laissez un commentaire