Survivalisme

Cet homme s’appelle Jason Hanson et il peut vous sauver la vie

Ecrit par Yann Boutaric

Cher Lecteur,

Si je vous dis survivalisme, à quoi pensez-vous ?

A un parano cloîtré chez lui et armé jusqu’aux dents ?

Vous n’y êtes pas… mais alors pas du tout.

Mais alors, que se cache-t-il en réalité derrière ce terme « pompeux »?

Il s’agit tout simplement d’un ensemble de comportements, de techniques et de méthodes permettant de s’adapter à une situation de crise — que celle-ci soit temporaire ou définitive.

C’est une forme d’intelligence en somme.

Le survivaliste :

  • anticipe ;
  • se prépare ;
  • apprend à gérer et à faire face.

à différentes situations d’urgence plus ou moins probables. Dit autrement, il est :

  • proactif ;
  • gère les contraintes — notamment par la quête d’autonomie ;
  • et donc s’adapte.

Comme vous le savez, ce sont des valeurs dans lesquelles nous nous retrouvons.

Le survivaliste a surtout compris un élément crucial : l’Etat, seul, ne peut nous protéger totalement.

Depuis la crise de 2008 notamment, le survivalisme a connu un essor considérable aux Etats-Unis. En France, il est souvent encore associé à un concept anxiogène, qui encourage à survivre dans les bois en préparant la fin du monde…

C’est pourtant beaucoup plus vaste et plus intéressant que cela.

Puce Des mesures pour votre quotidien

Pour nous, le survivalisme c’est un état d’esprit, mais aussi et surtout un comportement. C’est accepter de prendre certaines mesures, au quotidien, pour limiter les risques.

Parce que nous pensons qu’il s’agit là d’un véritable enjeu pour les années à venir, et parce que nous avons toujours prôné l’action plutôt que la réaction, cette thématique sera abordée cette année à travers ses différents aspects.

  • Comment se comporter en présence d’une menace ?
  • Comment développer et mettre en pratique le concept de conscience situationnelle ?
  • Comment parer au mieux les risques ?
  • Comment se défendre ?
  • Comment se préparer à une catastrophe naturelle ?
  • Quels objets devrions-nous toujours avoir sur nous ?
  • Comment remplir son sac de voyage de façon optimale ?

Autant de questions pour lesquelles nous vous proposerons des conseils simples et concrets.

A vous de sélectionner les méthodes que vous considérez comme les plus pertinentes.

L’essentiel est de s’informer, de « savoir pour prévoir, afin de pouvoir »… C’est ce que disait déjà en son temps le philosophe Auguste Comte.

Puce Un enjeu, et pas seulement pour nos gouvernements

En France, ces sujets abordés depuis longtemps par les adeptes du survivalisme sont de plus en plus mis en avant par le gouvernement. Un site Internet est ainsi dédié aux mesures à prendre en prévention d’éventuelles situations de crise, et des kits d’urgence pour « être prêt à vivre de manière autonome quelques jours avec certains articles essentiels » y sont conseillés.

Aux Etats-Unis, la question de la sécurité, de la défense et de la prévention des crises naturelles a toujours été centrale. C’est pourquoi nous avons décidé de faire appel à un ancien agent secret.

Puce Un agent secret ?

Absolument !

Qui mieux qu’un agent secret, surentraîné par la CIA, peut nous guider dans cette démarche ?

Qui mieux qu’un agent secret peut nous faire part de ses conseils et des secrets qu’il a acquis tout au long de ses années d’expérience ?

Il s’appelle Jason Hanson. Et c’est un ex-agent de la CIA.

En toute franchise, je n’étais pas familier de ce sujet. Et après avoir découvert les premières recommandations de Jason, je me suis tout de suite pris au jeu. J’ai même commencé à me renseigner plus spécifiquement sur ce qui s’était fait jusqu’ici à ce propos.

Je suis par exemple tombé la semaine dernière sur Protegor, guide pratique de sécurité personnelle de Guillaume Morel. Il propose de se livrer à un petit exercice lorsque vous prenez les transports en commun ou lorsque vous faites vos courses : observez les gens autour de vous, et mettez-vous dans la tête d’un agresseur potentiel. Quelle cible privilégieriez-vous ?

Votre objectif, c’est de ne pas ressembler à ce type de profil. « Le regard, la présence, la détermination et la confiance qui se dégagent d’une personne sont autant de moyens de ne plus paraître comme une cible potentielle », conclut l’auteur.

J’attends donc les conseils de Jason avec impatience, et je suis sûr que vous y trouverez votre intérêt également.

Alors tenez-vous prêts, vous le retrouverez régulièrement dans « J’Agis ! »

Pour vous abonner, cliquez ici.

A propos de l'auteur

Yann Boutaric

Laissez un commentaire