Loisirs

Chutes, chocs, immersion accidentelle dans l’eau, arrêtez la casse : passez aux mobiles ultrarésistants !

Téléphone étanche
Ecrit par Sylvain Biget

Lors de la présentation de l’iPhone 7 début septembre, Apple s’est enorgueilli d’avoir créé un smartphone résistant à l’eau et à la poussière. Il faut dire qu’en plus des chutes qui viennent briser les écrans des mobiles, l’ennemi principal du smartphone est l’humidité, voire tout bonnement la cuvette des toilettes. Pour pouvoir certifier qu’un téléphone résiste à l’eau, les constructeurs les font homologuer selon des normes draconiennes.

Dans le cas de cet iPhone 7, il s’agit de la certification à l’indice IP67. Retenez simplement que le premier chiffre indique le degré de protection contre la pénétration de corps étrangers et notamment la poussière à l’intérieur du mobile. Le 6 représente le plus haut niveau. Le second chiffre, va plus loin avec un indice allant jusqu’à 8. Le 7 du dernier iPhone indique une résistance à une immersion dans l’eau jusqu’à trente minutes à 1 mètre de profondeur. Etant donné le tarif d’un iPhone, cette certification IP67 est bienvenue. En revanche, les concurrents d’Apple ne l’ont pas attendu pour se lancer dans la fabrication de matériel certifié solide.

Puce Des mobiles haut de gamme désormais tous étanches

Cela fait des années que Samsung, l’ennemi numéro 1 d’Apple, en propose. Ainsi, le téléphone vedette de la marque coréenne, le Galaxy S7, ou son frère, le Galaxy S7 Edge vont plus loin en proposant de série la norme IP68. Ce 8 signifie que le mobile peut être immergé durant trente minutes dans plus d’un mètre d’eau. Du côté de Sony, toute la gamme de Xperia Z et les déclinaisons Aqua sont étanches depuis l’arrivée du modèle Z3+.

Voilà pour ce qui est des projections d’eau et l’immersion de ces téléphones. D’ailleurs, sachez que malgré la présence de prises casques, des grilles de haut-parleur et de microphone, ainsi que du connecteur de charge, l’eau ne pénètre désormais plus par ces orifices avec ce type de mobiles.

Puce Le syndrome de la tartine qui tombe toujours du côté beurré

Si l’eau et la poussière sont les ennemis quotidiens qui peuvent avoir raison d’un mobile, le pire fléau du téléphone est la loi de Newton, autrement dit sa chute. Il y a petite et grande chute, avec des conséquences très aléatoires sur l’intégrité du mobile. Le premier élément qui va céder est bien entendu l’écran en cas de chute. Les bordures tordues, les bosses et les rayures sont également de grands classiques. En la matière, il n’y a pas de règle. Protection ou pas, la chute peut être fatale ou laisser le mobile étrangement intact.

C’est pourquoi, en plus des certifications IP67 et IP68, il existe d’autres normes encore plus poussées pour les plus maladroits, ou les plus aventuriers. Les constructeurs proposent en effet des smartphones tout-terrain, appelés « durcis ». Ils sont conçus pour résister aux chutes et sont équipés de protections en caoutchouc et d’un sur-écran pour renforcer la protection de celui-ci. Ils peuvent même être utilisés avec les doigts mouillés et des gants et fonctionnent même lorsque les températures sont extrêmes. Comme ils sont conçus pour être utilisés en extérieur, leur batterie dispose généralement d’une meilleure autonomie.

En revanche, ces mobiles sont souvent beaucoup plus épais et lourds que leurs équivalents non-renforcés. Certains modèles possèdent même des certifications militaires. Il s’agit du standard de l’armée américaine MIL-STD-810G. Les mobiles qui sont certifiés subissent des tests de solidité exigeants. Les marques qui proposent ce type de téléphones ne sont pas connues pour cette activité. Pour preuve, Caterpillar est l’un des spécialistes de ce secteur avec son Cat S60 qui est étanche jusqu’à 5 mètres et dispose d’une caméra thermique. De même le Kyocera Torque répond aussi aux normes militaires, tout comme le M.T.T. Smart Multimedia. La marque française Crosscall propose, elle aussi, un mobile très solide avec le Trekker M1.

Puce Costaud, mais moins performant

Mais attention, avec ces mobiles, il ne faudra pas s’attendre à la pointe de la technologie sous l’armure du capot. Les capteurs photos et le son sont généralement en retrait et ils ne bénéficient presque jamais de processeurs puissants et des dernières versions d’Android (la dernière mouture est Android 6 Marshmallow). Leur prix est souvent équivalent à celui de smartphones de milieu de gamme, les performances en moins. Reste leur aspect pouvant rebuter le plus grand nombre en raison de la coque de protection.

Puce Des versions renforcées plus discrètes chez les grandes marques

Plus raisonnablement, hormis Apple, sachez que les grands constructeurs de mobiles proposent également des smartphones renforcés. Ils ne répondent pas forcément aux normes de résistance militaires, mais restent suffisamment robustes pour encaisser les chutes d’environ 1 mètre de hauteur. C’est le cas de la gamme Active chez Samsung. Elle permet de disposer des mobiles dernier cri en version « durcie », comme c’est le cas pour le Galaxy S7 Active. La qualité d’affichage est juste légèrement plus terne et le design est moins raffiné que sur la gamme normale. Ce type de smartphone dispose d’un écran censé être plus résistant aux chutes. Motorola va un peu plus loin question solidité d’écran en proposant avec son Moto X Force, une surface vitrée réputée incassable. En revanche le mobile n’est pas étanche.

Bien entendu, dans tous les cas, même si ces mobiles sont tous un peu plus solides que les autres, retenez que le risque zéro n’existe pas.

[Recevez tous les conseils de notre spécialiste pour renforcez la sécurité de vos comptes et mots de passe » dans J’Agis ! Mieux il vous a réservé un Kit anti-piratage installable en quelques minutes seulement ! Plus d’info en cliquant ici…

A propos de l'auteur

Sylvain Biget

Laissez un commentaire