Club des créateurs de richesse

Comment acquérir votre indépendance financière en sept ans

Ecrit par Mark Ford

 

Vous avez toujours la possibilité de changer votre existence financière. Vous pouvez modifiez votre destin dès aujourd’hui, en appliquant les quatre conseils suivants.

Vous approchez de la cinquantaine. La valeur nette de votre patrimoine est modeste.

Votre revenu suffit à peine à couvrir vos dépenses… Or, celles-ci augmentent.

Parallèlement, la guerre contre le cash nous menace. Les économistes prédisent que les choses vont s’aggraver.

Puce Que faire ?
Faut-il renoncer à vos rêves de retraite paisible ? Faut-il vous résoudre à un avenir où vous vivrez de plus en plus chichement ? Allez-vous devenir aigri tout en maudissant le pouvoir qui vous a placé dans cette situation ?

Ou bien faut-il prendre votre situation en main et opérer des changements ?

Cette dernière question est rhétorique, bien sûr. Mais, parfois, je me demande si les gens comprennent réellement les choix qui s’offrent à eux. Certaines choses se produisent, dans la vie, sur lesquelles nous n’exerçons aucun contrôle.

En revanche, nous pouvons contrôler notre façon d’y réagir…

Je comprends bien que lorsque l’on se trouve à mi-chemin de son existence, et que l’on a du mal à joindre les deux bouts, on peut avoir l’impression que la seule chance de connaître la réussite financière, c’est de gagner au loto (soit le vrai loto, soit son équivalent : la Bourse). Alors c’est peut-être frustrant qu’un type riche vivant en Floride vous dise que vous n’arriverez pas à transformer rapidement 25 000 euros en 1 millions d’euros en investissant dans les actions.

Je suis sûr que tout individu faisant preuve d’un peu de bon sens et adoptant une attitude positive peut devenir financièrement indépendant en sept ans, s’il veut bien travailler très dur.

Vous n’êtes pas forcé de renoncer à vos rêves de fortune. Vous avez toujours la possibilité de changer votre existence financière. Il faut juste un peu de temps et de patience. Et vous devez modifier certaines pensées et sentiments que vous nourrissez à l’égard de la richesse, ainsi que la relation que vous entretenez avec cette dernière.

Puce Premièrement, vous devez admettre que vous êtes le seul et unique responsable de votre situation financière actuelle
Avant de vous mettre sur la défensive, relisez bien cette phrase. Je n’ai pas dit que vous aviez provoqué cette situation. J’ai dit que vous en étiez seul responsable.

En prenant la responsabilité de votre situation actuelle, vous assumez également la responsabilité de votre avenir. Personne ne peut modifier votre sort à votre place. Et personne ne le fera.

Plus vous accepterez cette réalité rapidement, plus la colère et les reproches disparaîtront vite, et plus vous commencerez à vous sentir financièrement puissant.

Ce ne sont pas là des mots d’encouragement. Je vous dis la vérité. Je l’ai fait moi-même et j’ai formé des dizaines d’autres personnes à le faire également. Il suffit simplement de réajuster votre façon de penser, c’est extrêmement puissant. Cela fonctionne immédiatement. Sans cela, vous ne pouvez pas avancer, ne serait-ce que d’un centimètre.

Puce Deuxièmement, vous devez définir des objectifs réalistes
Certaines personnes m’ont dit qu’elles ne voulaient pas que leur argent leur rapporte 6% – 8% par an. Elles pensent que ce type de rendement est trop « pépère ». Elles veulent des tuyaux boursiers hors du commun, ou quelque technique secrète, permettant de s’enrichir rapidement. Mais lorsque j’entends ça, voici ce que je pense : « cette personne ne deviendra jamais riche ».

Vous devez vous rendre compte qu’un rendement de 6% – 8% représente un taux élevé. Il faut accumuler lentement mais sûrement, plutôt que de spéculer, faire des coups gagnants et tout perdre dans la foulée…

En outre, vous devez réaliser que pour arriver à des millions d’euros, il faut les gagner 100 euros par 100 euros.

Vous devez être prêt à accepter ce fait afin de faire évoluer votre situation financière.

Le processus est lent, surtout au début.

Votre situation financière s’apparente à un train qui a calé. Aujourd’hui, vous voulez aller à 160 km/h. Or, vous ne pouvez passer de zéro à 160 km/h en quelques secondes. L’inertie joue contre vous.

Contentez-vous de 15 km/h… puis de 30 km/h… puis de 45 km/h. C’est ainsi que l’on accumule de l’argent : au départ, cela se fait progressivement, puis cela peut s’accélérer à la vitesse de la lumière (effet d’accumulation et des intérêts composés oblige).

Puce Troisièmement, vous devez comprendre la différence entre dépenser et épargner
Chaque fois que vous percevez votre salaire, réglez d’abord vos dépenses de première nécessité (factures, crédits, etc.). Ensuite, économisez de l’argent.

Cela concerne également l’argent que vous investissez, puisqu’il n’y a pas de différence entre un bon placement et une bonne épargne.

Ce que vous économisez peut servir de levier pour créer un revenu supplémentaire.

Après paiement des factures liées aux dépenses de première nécessité, vous ne devez pas augmenter votre poste de dépenses. Vous devez d’abord vous « payer vous-même », c’est-à-dire abonder votre poste d’épargne. Cette notion de se payer soi-même est essentielle.

Puce Quatrièmement, acceptez que le revenu net que vous pouvez investir* est le facteur le plus important pour déterminer la rapidité à laquelle vous allez devenir riche
*l’argent dont vous disposez après avoir économisé et réglé vos dépenses

Engagez-vous à compléter votre revenu [initial] avec un revenu complémentaire.

Comptabilisez honnêtement le nombre d’heures que vous passez devant la télé chaque mois, et que vous consacrez à d’autres activités non productives. Consacrez-le plutôt à construire de la richesse.

Il n’est pas drôle de se rendre compte au beau milieu de son existence que l’on n’est pas devenu aussi riche que prévu. Mais la bonne nouvelle, c’est que votre passé ne détermine pas forcément votre avenir… sauf si vous le permettez ainsi. Vous pouvez modifiez votre destin dès aujourd’hui en appliquant les quatre conseils que je viens de vous indiquer.

Vous n’avez que 47 ans, pas 87. Vous avez tout le temps d’augmenter vos revenus et de faire progresser votre situation financière. Pourquoi imaginer que tout est fichu, alors que n’importe quelle personne âgée de 87 ans vous le dira : vous avez encore une existence merveilleuse devant vous… une existence qui peut être enrichissante de mille façons.

Demain, je vous donnerai le secret pour être libéré des soucis d’argent. Soyez au rendez-vous !

Bien à vous,

Mark Ford

A propos de l'auteur

Mark Ford

Je m’appelle Mark Ford et suis un millionnaire autodidacte. Je suis né à Brooklyn, à New York, où je vivais dans un minuscule appartement avec mes parents et mes trois frères et sœurs. Mon père était professeur de lycée, il gagnait environ 10 000 dollars par an…

J’ai rejoint le bénévolat (Peace Corps) quand j’étais un jeune homme… j’ai dormi sur des sols boueux dans des huttes africaines... et lorsque mon premier enfant est né, je gagnais moins de 9 000 euros par an. J’ai réalisé que quelque chose devait changer. Et c’est à ce moment que j’ai décidé de gagner sérieusement ma vie.

Depuis mon adolescence “rêveuse”, j’ai passé 39 ans à étudier et pratiquer les secrets pour devenir financièrement indépendant.

J’ai commencé avec le business des services, les toitures, la pose de piscine, la peinture en bâtiment. Ensuite j’ai évolué vers les restaurants, clubs de santé, clubs d’arts martiaux, deux agences de voyage et deux galeries d’art.

En fait, j’ai lancé des business dans tous les secteurs que vous pouvez imaginer – et j’ai collaboré dans bien plus encore. A la fin, mes clients me payaient jusqu’à 2 000 dollars l’heure pour que je les conseille sur leur business – et c’était justifié puisqu’une seule de mes idées pouvait transformer leur entreprise à la peine en entreprise à succès.

Aujourd’hui, je dispose de 50 millions d’euros…

Mais j’ai toujours eu une passion : enseigner. C’est à cela que j’aime passer du temps en ce moment : apprendre aux gens à devenir riche (j’ai beaucoup de chance : je n’aurais plus jamais à me soucier de l’argent désormais, et je peux me permettre de me consacrer aux projets qui m’intéressent).

Il y a des gens qui écrivent leurs Mémoires lorsqu’ils arrivent à l’âge de la retraite. D’autres se lancent dans des activités philanthropiques... Pas moi...

Je veux être reconnu pour avoir aidé un maximum de gens à devenir riche. C’est ce que j’aime faire. Et j’en ai déjà aidé des dizaines, si ce n’est des centaines durant toute ma carrière.

Mais maintenant que je me dirige vers l’âge de la retraite, j’ai décidé de me consacrer entièrement à cela pour le reste de mes jours en créant le Wealth Builder Club (Club des Créateurs de Richesse). Je transmets aujourd’hui toute mon expérience et mon savoir-faire aux membres de mon club qui sont de plus en plus nombreux et qui viennent du monde entier. Je les aide à bâtir leur fortune.

J’en suis fier. Cela fait aussi de moi un retraité heureux, qui se sent utile aux autres.

Laissez un commentaire