Bons plans

Construisez une piscine en toute tranquillité

piscine
Ecrit par Anne Harald

Afin de profiter pleinement de l’été, pourquoi ne pas vous faire construire une piscine ? Pour que le rêve ne tourne pas au cauchemar, sachez toutefois qu’il ne suffit pas de creuser un trou. Autorisations, démarches et règles de sécurité : faire des ronds dans l’eau se mérite…

Réflexion préalable

Piscine olympique, couloir de nage, petit bassin ou piscine hors sol : vous aurez l’embarras du choix dès lors que vous déciderez d’installer une piscine.

Puis vous découvrirez que votre décision risque d’être avant tout guidée par des contraintes de taille et d’environnement. Pour choisir l’emplacement de votre piscine, vous devrez en effet prendre en compte plusieurs critères : l’ensoleillement, l’exposition au vent, la végétation alentour.

Faites preuve de bon sens : ne construisez pas votre piscine au pied des arbres, ou elle risque d’être recouverte de feuilles. Ne vous collez pas non plus à vos voisins, pour ne pas vous exposer à leurs plaintes si vous faites du bruit. Et évitez que tous les passants dans la rue puissent vous admirer en maillot de bain. Songez à l’espace que vous souhaitez autour de la piscine, idéalement il doit y avoir de la place pour installer des transats.

Autre point, le stockage du matériel d’entretien : robot, bidons de chlore, tuyaux doivent pouvoir être entreposés dans un lieu facilement accessible.

Autorisations et démarches

Première étape dans la réalisation de votre projet, se renseigner sur les règles d’urbanisme de votre commune (notamment quelle distance respecter entre la piscine et la rue ou vos voisins), et éventuellement de votre résidence ou lotissement.

Peut-être n’avez-vous pas le droit de construire une piscine en forme de licorne, avec fond noir, pour des raisons d’harmonie. N’oubliez pas non plus de demander quel type d’abri vous êtes autorisé à construire (hauteur maximale, aspect…).

Les démarches à entreprendre ensuite dépendront de la taille de la piscine.

  • Si la surface d’eau fait plus de 10 m², vous devrez obligatoirement faire une déclaration de travaux auprès de votre mairie. Votre constructeur de piscine peut s’en charger, cela prend environ deux mois.
  • Si elle fait plus de 100 m², il faudra alors déposer une demande de permis de construire. Outre un formulaire spécifique, vous devrez fournir un plan de masse présentant la piscine cotée. Comptez cette fois-ci trois mois pour l’instruction de votre dossier.

Une fois les démarches nécessaires effectuées, il faudra de un à trois mois pour la construction d’une piscine creusée et en béton. L’installation d’une piscine à coque en polyester est plus rapide, il suffira de creuser le trou où l’installer.

Prévoyez un mois supplémentaire pour l’aménagement de votre « espace piscine ».

Le coût

Le prix de votre piscine dépendra bien sûr du type de modèle choisi, de sa taille et des matériaux utilisés. Les piscines en kit sont parmi les moins chères et peuvent être hors sol, semi enterrées ou enterrées. Vous pouvez les installer vous-même ou faire appel à un professionnel.

  • Pour une piscine hors sol, comptez 3 000 € en entrée de gamme.
  • Les piscines en kit peuvent coûter jusqu’à 15 000 € environ, en fonction du format sélectionné.

Pour une piscine « prêt à plonger », c’est-à-dire en béton, dans le sol, il vous faudra faire appel à un constructeur. Mais pas n’importe lequel ! Vérifiez qu’il soit bien inscrit à la Fédération des professionnels de la piscine (FPP) ou à Qualisport.

Demandez-lui s’il dispose d’une attestation d’assurance décennale et d’une assurance de responsabilité civile professionnelle, afin que votre chantier soit efficacement protégé en cas de problème. Ne négligez aucun aspect du devis : prix, mais aussi garanties et service après-vente.

  • Le prix moyen d’une piscine enterrée est de 25 000 €, mais la fourchette est en réalité très large, en fonction du type de réalisation.

Il vous faudra ensuite entretenir votre piscine. Ne négligez pas la qualité du matériel d’entretien, comme les robots.

Il est assez courant de financer la construction d’une piscine par un emprunt. Mais veillez à la qualité de votre construction et à son entretien si vous souhaitez la valoriser dans le prix de votre bien.

Sécurité, l’indispensable

Vous êtes légalement obligé d’installer un système de sécurité sur votre piscine enterrée, sans quoi vous serez tenu responsable de tout accident qui pourrait y survenir. Plusieurs systèmes sont disponibles, mais certains sont plus recommandés que d’autres, en fonction de votre utilisation (proximité de la maison, présence d’enfants, nécessité de conserver la chaleur…).

  • Les barrières

C’est une solution simple et efficace. La piscine n’est ainsi pas accessible aux plus petits. Certaines barrières sont démontables et peuvent ainsi être retirées en hiver ou lorsque les enfants sont partis.

  • La couverture ou bâche

Elle recouvre la piscine et est moins encombrante que les barrières. En revanche, une fois la piscine ouverte, le risque de noyade est plus grand car il n’existe plus de protection pour éloigner les enfants. L’avantage est que la bâche conserve la chaleur de la piscine et permet de la garder propre.

  • L’alarme

Ce système est le plus discret et se décline sous plusieurs formes. Certaines alarmes se déclenchent lorsque quelqu’un franchit un périmètre déterminé autour de la piscine (alarme périmétrique), d’autres lorsque quelque chose tombe dans la piscine en dehors des horaires de baignade (alarme à sonar), tandis que certaines réagissent aux changements à la surface de l’eau (alarme à immersion).

Avant de profiter d’une baignade bien méritée, encore un petit passage désagréable : vous devrez déclarer votre piscine au fisc dans les 90 jours suivant la réception de l’ouvrage.

Elle sera imposable, car considérée comme une dépendance de l’habitation. Si son cadre a nécessité de la maçonnerie, elle sera également soumise à la taxe foncière. [Faites baisser votre taxe foncière et économisez des centaines d’euros grâce aux conseils de notre spécialiste ! Plus d’infos en cliquant ici…]

A propos de l'auteur

Anne Harald

Laissez un commentaire