Patrimoine & finance

Devenez un investisseur socialement responsable

Ecrit par Maya Dujardin

Et si vous investissiez dans des entreprises qui ne prennent pas uniquement en compte dans leur modèle de développement les performances financières ? Certaines d’entre elles intègrent également des critères appelés « ESG » : « E » pour critères environnementaux, « S » pour critères sociaux et « G » pour critères de gouvernance.

Et si votre investissement devenait socialement responsable ?

Puce Investissement socialement responsable (ISR) : les différentes approches
Pour bien comprendre ce qu’est l’ISR, j’ai posé quelques questions à Dominique Blanc, directeur de la recherche de Novethic. Cette filiale de la Caisse des dépôts est, à la fois, un média de référence sur l’économie responsable et un centre de recherche qui produit des études visant à comprendre et à comparer les principales pratiques d’investissement responsable mises en œuvre dans le monde. Novethic a également été à l’origine de labels permettant d’évaluer les produits d’investissement.

Différentes approches existent pour sélectionner les investissements socialement responsables.

  • Le premier domaine, issu de ce qui était historiquement les fonds éthiques, consiste à avoir une approche par l’exclusion. « Vous choisirez alors de ne pas investir dans des activités qui semblent non conformes à vos valeurs : tabac, alcool, armement, pornographie… », explique Dominique Blanc.
  • Une seconde approche est fondée sur le développement durable, pratique impliquant de prendre en compte un certain nombre de critères et de paramètres liés à l’environnement, au social et à la bonne gouvernance. Vous pouvez alors décider de ne vous intéresser qu’aux meilleurs élèves de la classe, les « best in class » : secteur par secteur, vous misez sur les entreprises les plus vertueuses d’un point de vue environnemental, social… Vous pouvez aussi aborder les paramètres de développement durable en vous basant sur l’approche de l’exclusion. Exit les entreprises coupables de violation des droits de l’homme ou encore de grosses pollutions.
  • Une autre façon de sélectionner les ISR consiste à réfléchir de manière plus thématique. Vous vous orienterez alors vers des entreprises dont l’activité porte exclusivement sur les énergies renouvelables, la gestion des déchets ou encore l’éducation. Un secteur d’activité dont vous considérez qu’il a une valeur ajoutée positive d’un point de vue environnemental et social.
  • Enfin l’approche dite d’engagement actionnarial part du principe qu’« en tant qu’actionnaire d’une entreprise, vous avez la possibilité de l’influencer positivement et de l’orienter vers de meilleures pratiques environnementales et sociales, indique Dominique Blanc. Vous allez alors la questionner et la challenger afin qu’elle améliore par exemple une politique environnementale à vos yeux insatisfaisante. »

Puce Un succès grandissant
L’investissement socialement responsable rencontre de plus en plus de succès. Les encours comptabilisés sous la bannière de l’investissement responsable s’élevaient en 2015 à 746 milliards d’euros en France, soit une hausse de 29% par rapport à 2014.

Mais derrière ce chiffre, précisons une réalité de grande importance : ce marché est quasi exclusivement dominé par les investisseurs institutionnels (assureurs, caisses de retraites…), qui détiennent aujourd’hui près de 90% des encours.

Evidemment, je ne vous parlerais pas de cet investissement si vous n’y aviez pas accès. Vous aussi, vous pouvez devenir un investisseur socialement responsable ! Ces produits sont certes encore peu visibles, mais à vous de les trouver. Agissez !

Mais au fait… quelle est la rentabilité de ces investissements ? « Investir en ISR est au moins équivalent, en termes de rentabilité, à des produits financiers traditionnels, assure Dominique Blanc. Des préjugés demeurent mais ça commence à bouger. »

Notez qu’il s’agit de toute façon d’un investissement à long terme !

Puce Comment devenir un investisseur socialement responsable ?
Première étape : en parler avec votre conseiller bancaire (ou avec votre assureur, s’il s’agit d’une assurance-vie). Demandez-lui s’il peut vous proposer ce type de produits. S’il ne connaît pas très bien le sujet, cela peut l’encourager à se renseigner !

Si la réponse obtenue auprès de votre banque ou de votre assureur n’est pas satisfaisante, rendez-vous sur la base de données du site Novethic. Utilisez les filtres en fonction de l’approche que vous souhaitez privilégier, consultez les fiches sur les différents fonds pour identifier celui qui semble correspondre à vos attentes… Menez votre enquête.

Enfin, programmez un nouveau rendez-vous avec votre conseiller pour lui présenter le ou les fond(s) que vous avez repéré(s). En général, dans chaque banque, il est possible d’acheter n’importe quel fonds, cela ne devrait donc pas poser de problème (au-delà d’éventuels frais supplémentaires à prévoir ? Négociez !).

Puce Comment faire le tri parmi tous les fonds ?
Déterminez vos attentes en termes de valeurs mais aussi de risques financiers. « Il s’agit avant tout de faire le point sur les préoccupations environnementales et sociales qui vous animent, indique Dominique Blanc. Souhaitez-vous plutôt accompagner le changement ? Ou soutenir des modèles alternatifs ? Il est ensuite important, comme dans tout investissement, de décider si vous voulez prendre des risques, en espérant plus de rentabilité – fonds investis en actions par exemple – ou vous orienter vers des fonds plus sécurisés. »

Fiez-vous aux labels publics (qui ont pris le relais des labels lancés par Novethic il y a plusieurs années). Il existe par exemple le label de la transition écologique et énergétique pour le climat (TEEC) et le récent label ISR.

Besoin d’une première piste ? Allez voir du côté de Sycomore Asset Management, société de gestion indépendante ou de Mirova, filiale de Natixis. Ces acteurs ont une implication responsable beaucoup plus forte que d’autres, sur l’ensemble de leurs fonds.

[Argent, santé, loisirs, redécouvrez comment être heureux dans tous les aspects de votre vie ! Les spécialistes de J’Agis ! vous ont réservé un document exclusif contenant leurs meilleures stratégies pour profiter de la vie ! Plus d’info en cliquant ici…]

A propos de l'auteur

Maya Dujardin

Laissez un commentaire