Argent

Êtes-vous certain d’être prêt pour votre retraite ?

retraite
Ecrit par Yann Boutaric

Cher lecteur,

Mes grands-parents ont eu une belle vie – portée par les Trente Glorieuses – et donc une retraite plutôt heureuse. Aujourd’hui, ils vivent entre leur appartement lyonnais et leur modeste résidence secondaire dans le Sud-Ouest, toujours accompagnés de leurs grilles de mots fléchés.

Malgré tout, leur train de vie paisible ne me fait pas forcément rêver. Je sais qu’ils font attention à leurs dépenses, qu’ils se privent.

Mais c’est pour mes parents, proches de la soixantaine, que je me fais davantage de souci. Car les rentes qui seront versées d’ici quelques années ne suffiront peut-être pas à couvrir le coût de la vie et la taxation qui ne cessent de croître. Le net avec lequel il faudra vivre risque d’être bien étroit. Et je ne parle même pas des pensions de réversion scandaleusement sabrées.

Ce problème du financement de la retraite sera encore plus marqué pour la génération qui suit : la mienne.

Nous devons donc tous nous préparer, et ne pas compter uniquement sur les retraites que nous versera l’État ou sur les aides éventuelles de nos mutuelles.

Chacun de nous espère profiter de la retraite pour voyager, créer, entreprendre et être libre de faire ce qui nous chante. Pour cela, nous devons être financièrement indépendants.

Vous aussi, vous nourrissez cette ambition ? Alors, comment y arriver ?

Avec une méthodologie simple, claire et précise, une stratégie qui vous montre le chemin à emprunter et qui vous donne les moyens de vos ambitions.

C’est ce dont nous allons parler aujourd’hui.


Êtes-vous certain d’avoir bien préparé votre retraite ?

Les ménages français partent à la retraite avec un capital de 250 000 euros – 300 000 euros en moyenne.

Pour atteindre un revenu de 60 000 euros annuels (et avoir un niveau de vie décent) avec un capital de 300 000 euros, il faut générer un rendement de 20%.

20% tous les ans !

Je ne vais pas dire que c’est impossible, mais la probabilité est tout de même très, très faible.

Et il me semble bien trop risqué d’opter pour le trading boursier une fois à la retraite afin de générer un tel revenu.

Et si vous percevez en parallèle 30 000 euros de revenus de retraite ? Dans ce cas, votre capital se contentera de générer 30 000 euros par an. C’est-à-dire présenter un rendement régulier de 10%.

10% par les temps qui courent… Pas facile.

Et là je parle en brut !

La plus grande erreur que font les retraités, c’est d’abandonner tous leurs revenus actifs…

Cette formule est le leitmotiv de Mark Ford. Pour l’illustrer simplement, livrons-nous à un petit exercice.

Étape 1 : Commencez par évaluer la somme d’argent dont vous aurez besoin pour vivre confortablement et qui, placée judicieusement, génèrera annuellement un rendement suffisant pour subvenir à vos besoins pendant votre retraite.

Vous ne savez pas comment évaluer cette somme ? Pas de panique : Mark Ford vous offre une formation gratuite dans laquelle il vous expliquera précisément comment vous y prendre, vous, personnellement.

Important : pour déterminer cette somme, ne prenez pas en compte les actifs que vous possédez et qui ne génèrent pas de rendement (votre maison ou les bijoux familiaux, par exemple). Ne retenez que le capital susceptible de créer de la richesse. C’est ce que Mark Ford appelle « l’actif net disponible ».

Etape 2 : Demandez-vous :

« Ce capital, placé au taux actuel de 2,50%, me permettra-t-il de générer un revenu net après impôt suffisant pour vivre correctement à la retraite ? »

C’est précisément cette question qu’il faut vous poser.

Et dans la grande majorité des cas, la réponse est non.

Les courtiers et les banquiers ne vous le diront jamais, et les analystes de marché non plus. Ils ne vous le diront pas car cela ébranle le mythe selon lequel la solution à tous vos problèmes financiers serait d’investir sur les marchés boursiers.

Investir dans les actions ne vous procurera l’argent nécessaire à votre retraite que si votre capital accumulé est suffisamment important. S’il vous faut 60 000 euros par an, sachant que les rendements sont à 2,50%, votre capital doit être de 2 400 000 euros… Disons que ce n’est pas donné à tout le monde.

Votre retraite se joue maintenant !

En introduction, je vous parlais de mes doutes, de la situation de  mes parents, de la mienne. Vous vous êtes peut-être dit : « Il est trop tard pour moi, je suis trop loin du compte… »

Surtout pas ! Il n’est jamais trop tard.

Vous pouvez atteindre votre objectif quel que soit votre âge, et quelle que soit votre situation actuelle. Soyez-en assuré.

La stratégie de création de richesse de Mark Ford a fait ses preuves et nombreux sont les gens qui peuvent témoigner à travers le monde de son efficacité. Quel que soit leur âge, ils ont su adapter leur cas à la méthodologie de Mark et ont pu prendre le bon wagon lorsqu’il s’est présenté à eux. Ils ne l’ont pas regretté.

Mark recommande par ailleurs de faire un point chaque année sur votre situation, ce qui vous permet à tout moment de régler la mire.

J’ai eu la chance de rencontrer Mark Ford il y a un peu plus de deux ans. C’est à ce moment-là qu’il m’a proposé de devenir le porte-parole en France du Club des Créateurs de Richesse, dont il est le fondateur.

Depuis, je ne puis exprimer en quelques mots à quel point son énergie, sa philosophie, son expérience et ses recommandations m’ont inspiré. Mais ce qui nous rend le plus fier – Mark, Isabelle et moi –, c’est à quel point ses mots ont également inspiré tous les membres du Club qui nous ont rejoints depuis deux ans.

Chacun d’entre eux, quel que soit son profil, a su tirer profit des enseignements de Mark et ainsi avancer chaque jour un peu plus vers son idéal de vie et de retraite.

La bonne nouvelle, c’est que Mark propose durant toute la semaine prochaine une session de formation totalement gratuite en vidéo…
Voici ce que vous y apprendrez :

  • vous apprendrez à gagner de l’argent même si vous avez arrêté de travailler depuis plusieurs années ;
  • vous pourrez vous assurer une retraite vraiment confortable — même si vous n’êtes qu’à quelques années du départ ;
  • vous pourrez enfin vous dégager de votre situation de dépendance financière vis-à-vis de l’État et des organismes de retraite. Actuellement, ces derniers peuvent effectivement, à tout moment, dévaloriser le point d’indice – et donc votre retraite. Et vous ne pourrez rien y faire ;
  • bref, vous pourrez devenir financièrement indépendant, quels que soient vos moyens actuels, votre âge ou vos compétences.

Pour  recevoir vous aussi ces précieuses informations du lundi 26 au vendredi 30 juin, inscrivez-vous ici : lien d’inscription.

A propos de l'auteur

Yann Boutaric

Laissez un commentaire