Libre d'agir http://libredagir.fr Liberté Indépendance Action Tue, 26 Jul 2016 09:32:33 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.5.3 Créez votre entreprise : que faire avant de vous lancer ? http://libredagir.fr/creez-entreprise-que-faire-avant-lancer/ http://libredagir.fr/creez-entreprise-que-faire-avant-lancer/#respond Tue, 26 Jul 2016 09:32:33 +0000 http://libredagir.fr/?p=1887 Entreprise

Je vous avais promis de revenir sur le sujet et je n'ai qu'une parole. Si mon premier papier vous a aidé à y voir plus clair, j'en suis ravie. Si vous lisez ce second volet, c'est sans doute que vous avez réussi à répondre à la question initiale et primordiale : "je me lance ou pas ?"

Il faut croire que OUI ! Voici donc quelques conseils pour prendre le bon chemin et y rester.

Puce Travaillez bien votre business plan
Evidemment, vous en avez déjà entendu parler. Le business plan est un passage obligé, qu'il convient de ne pas rater pour convaincre vos partenaires financiers et commerciaux que votre projet mérite d'être soutenu.

Sachez qu'il y a un ordre précis à respecter. Ne commencez donc pas par l'étude financière sous prétexte que ce sujet vous séduit plus que les autres. Pour mener un bon business plan, suivez scrupuleusement cette trame :
- la présentation du porteur de projet, c'est-à-dire vous ;
- la présentation du projet ;
- l'étude de marché ;
- l'étude financière (comprenant 3 tableaux prioritaires : le plan de financement, le compte de résultat et le plan de trésorerie) ;
- et le choix des statuts juridiques fiscaux et sociaux.
Créez un document qui donne envie au lecteur de poursuivre, avec des visuels et des photos notamment. Vous avez déjà une idée du logo ? N'hésitez pas à le présenter dans votre dossier.

Je vous conseille fortement de vous faire accompagner dans cette étape-clé. Les Chambres de Commerce et d'Industrie proposent par exemple des ateliers et des stages consacrés à l'élaboration du business plan et aux différentes parties qui le composent. J'ajoute en passant que l'Agence France Entrepreneur (AFE) a mis en place une application très simple, pour vous guider vers le statut juridique le plus pertinent pour vous.

Puce Ne restez pas isolé, sachez tirer profit du collectif
Pourquoi ne pas vous faire héberger dans une couveuse d'entreprises ? Vous pourrez y tester votre projet et développer votre entreprise. "Grâce à l'appui individuel et collectif, vous allez acquérir les savoir-faire et savoir-être nécessaires à ce métier, développer votre réseau professionnel et vous entourer de compétences complémentaires", annonce sur son site l'Union des couveuses d'entreprises.

Pour les demandeurs d'emploi, les frais sont le plus souvent pris en charge par les collectivités locales et territoriales. Sinon, une participation vous sera demandée.

Une fois que votre entreprise aura une existence propre, prenez contact avec une pépinière d'entreprises, qui vous hébergera dans des locaux à des prix très intéressants. Vous pourrez également bénéficier de formations et de conférences et rencontrer d'autres entrepreneurs avec qui vous pourrez échanger sur vos expériences. N'hésitez pas à contacter Elan, le Réseau national des pépinières d'entreprises.

Quel que soit votre parcours, partagez avec d'autres porteurs de projets, posez des questions à ceux qui, autour de vous, ont réussi, contactez le Réseau Entreprendre ou Initiative France pour bénéficier de conseils précieux et éventuellement d'un accompagnement étroit.

Puce Cherchez l'argent au bon endroit
En France, de nombreuses aides financières (nationales, régionales ou encore thématiques) existent pour soutenir les porteurs de projets. L'ARCE, par exemple, que peuvent demander les demandeurs d'emploi inscrits au Pôle Emploi pour recevoir le versement des allocations chômage sous la forme d'un capital. Pour connaître les aides régionales et locales dont vous pouvez bénéficier, étudiez attentivement le site de l'Observatoire des Aides de l'Institut Supérieur des Métiers (www.aides-entreprises.fr) ou encore le site d'information des CCI sur les aides aux entreprises (https://les-aides.fr).

Pensez également au financement participatif ou crowdfunding, mode de financement de projets par le public dont nous vous parlons régulièrement.

Et ne négligez pas les concours (Talents des Cités, Tremplin Entreprises ou encore Le Prix La Tribune Jeune Entrepreneur) qui peuvent vous permettre de gagner en visibilité auprès de business angels ou de futurs partenaires, notamment lors des sessions de pitch où vous parlerez de votre projet. Et évidemment si vous gagnez, à vous les dotations financières, matérielles, heures de conseils et de coaching...

Loin de moi la prétention de vouloir aborder tous les sujets dans ce billet. Certains en écrivent des livres entiers et je les comprends ! Mais une chose est sûre : le destin de votre future entreprise est entre vos mains. [N'hésitez plus et lancez-vous ! Retrouvez tous les mois les conseils de nos spécialistes pour vous accompagner dans J'Agis ! Plus d'info ici...]

Cet article Créez votre entreprise : que faire avant de vous lancer ? est apparu en premier sur Libre d'agir.

]]>
http://libredagir.fr/creez-entreprise-que-faire-avant-lancer/feed/ 0
Ne vous laissez pas pirater ce que vous possédez de plus précieux ! http://libredagir.fr/laissez-pas-pirater-possedez-plus-precieux/ http://libredagir.fr/laissez-pas-pirater-possedez-plus-precieux/#respond Mon, 25 Jul 2016 10:08:41 +0000 http://libredagir.fr/?p=1884 pirater

Votre génome -- votre code ADN et toutes les informations qu'il renferme -- est le summum du dossier médical.

Chacune des milliers de milliards de cellules composant votre corps comporte une base de données complexe contenant des codes biologiques. Le résultat final de ces instructions biologiques, exprimées en longs brins d'ADN, c'est vous ! Votre génome est unique. De même que le mien.

Il existe plus de 7 milliards d'êtres humains sur Terre... et chacun se promène avec un "système d'exploitation" qui lui est propre, différent de celui de tous les autres.

Bien que la structure en double hélice de la molécule d'ADN ait été découverte au début des années 1950 par James Watson et Francis Crick, il fallut attendre 2003 pour pouvoir lire toutes les données du génome humain. Il fut un temps où le séquençage complet d'un génome humain était très coûteux. Le premier séquençage du génome humain a nécessité un financement de 100 M$. Il a aussi occupé des centaines d'ordinateurs et de chercheurs, et ce pendant plusieurs années. Aujourd'hui, ce coût est tombé à moins de 1 000 $ et un séquençage peut être réalisé en quelques minutes.

Puce Lire l'ADN pour se comprendre et anticiper
Le coût et la vitesse de séquençage du génome vont continuer de chuter dans le futur. En outre, nous serons de plus en plus nombreux à souhaiter savoir ce qui est inscrit dans ce "code de la vie". Et ce pour la bonne raison que nous découvrons de plus en plus à quel point ce code est fondamental pour notre santé.

Nous savons déjà qu'un gène particulier, ou son expression, peuvent augmenter le risque que nous souffrions d'un cancer, d'une maladie dégénérative comme Alzheimer, ou de maladie cardiaque...

Pourtant, nous n'avons fait qu'effleurer la surface de ce que pourrait révéler notre ADN. Les gènes jouent les uns avec les autres, comme des notes de musique au sein d'un grand orchestre comptant d'innombrables instruments.

Nous commençons à peine à cerner les effets de certaines notes isolées sur la symphonie de la vie. Tout est codé dans un logiciel contenant seulement quatre lettres : A, C, G, T, les initiales des quatre nucléobases (ou bases azotées) suivantes : l'adénine, la cytosine, la guanine et la thymine. En comprenant comment lire ce logiciel, on découvre comment un humain est codé.

A mesure que nous en saurons plus sur ce code, nous pourrons mieux traiter et prévenir la plupart des maladies, voire toutes. Le séquençage devenant plus abordable, de plus en plus de gens y auront recours pour cette seule et unique raison.

Puce 2015, année noire pour la sécurité de nos données personnelles médicales
Une chose est déjà sûre : il est fondamental que nos données génomiques demeurent confidentielles. Le simple fait de penser que quelqu'un mette la main sur des données génomiques personnelles est totalement effrayant.

C'est d'autant plus effrayant quand on sait à quel point nos données personnelles -- et tout particulièrement celles qui concernent notre santé -- sont extrêmement mal protégées contre le piratage informatique.

L'historique de vos soins contient plus d'informations personnelles vous concernant que vos données bancaires ou salariales... et ce, sans tenir compte des données génomiques. Ces données sont précieuses, et les pirates le savent bien.

L'an dernier, le secteur de la santé est arrivé en tête, en termes de violation de la sécurité des données. La mutuelle Premera Blue Cross a été victime d'une attaque au cours de laquelle les données personnelles de 11 millions d'assurés ont été exposées.

De même, les données personnelles de plus de 10 millions d'assurés d'Excellus BlueCross ont été compromises ainsi que celles de 3,9 millions de clients de Medical Informatics Engineering, un fournisseur d'outils de gestion des parcours de soins.

Toujours en 2015, un vaste piratage s'est produit, au cours duquel la société Anthem s'est fait dérober des informations concernant 78,8 millions de clients actuels et passés, et de salariés. Un chiffre astronomique !

Selon une étude menée par IBM, plus de 100 millions de fichiers ont été violés en 2015, année désormais qualifiée "d'année de l'atteinte à la sécurité des données de santé". Un think-tank spécialisé dans les infrastructures informatiques ("IT") estime que "les données de santé d'environ 47% de la population américaine ont été violées au cours des douze derniers mois."

Et une société de consultants spécialisée dans la sécurité a chiffré à 6 Mds$ par an le coût, pour le système de santé américain, de cette recrudescence des piratages.

Puce Protéger les plus personnelles de nos données personnelles
La situation est déjà bien assez déplorable sans y ajouter les données génomiques. Et pourtant, ces données vont se multiplier dans les années qui viennent car elles seront utiles à chacun d'entre nous, aussi bien à titre préventif que thérapeutique.

[NDLR : Découvrez dans un article exclusif de J'Agis ! comment garder concrètement et simplement le contrôle sur votre dossier médical partagé en cliquant ici... ne prenez pas de risque car il sera généralisé dans les mois à venir ! Agissez avant d'être pris de court...]

De nombreux parents sont déjà à la pointe en la matière, ils utilisent les dernières biotechnologies afin de préserver l'avenir de leurs enfants. Lorsque ma fille est née, en 2010, j'ai par exemple fait conserver le sang de son cordon ombilical... juste au cas où.
Dans un proche avenir, il est fort probable que les parents feront séquencer le génome de leurs enfants dès la naissance.

Je les comprends car les avancées thérapeutiques reposent de plus en plus sur la biotechnologie, ce qui n'est autre que le "pendant humain" de l'informatique.

Or, ces données génomiques indispensables aux biotechnologies sont tout aussi sensibles et vulnérables que nos autres données personnelles. Elles peuvent être dérobées, ce qui nous expose à une malveillance potentielle dont les conséquences nous échappent encore en grande partie.

Un chercheur a même pu utiliser des données génomiques personnelles, publiques mais anonymes, pour remonter jusqu'aux personnes qui les avaient confiées, et ainsi les identifier. Ainsi, même ce que vous pensez être anonyme ne l'est pas.

Protéger ces informations personnelles est crucial mais nous ne sommes pas bien préparés.

Le FBI a émis une mise en garde : "Le secteur de la santé n'est pas aussi résistant aux cyberintrusions que les secteurs de la finance et du commerce en ligne : par conséquent, il est probable qu'il y ait une recrudescence de cyberintrusions".

Tout cela signifie que les pure players de la cybersécurité ont un fort potentiel de croissance devant elles. Et c'est pour ceci que, ce mois-ci, dans NewTech Insider, je vous recommande un des leaders mondiaux de la cybersécurité. Il a devant lui un boulevard : protéger les plus personnelles de nos informations personnelles ! A retrouver, en détail, dans le dernier numéro de NewTech Insider !

Cet article Ne vous laissez pas pirater ce que vous possédez de plus précieux ! est apparu en premier sur Libre d'agir.

]]>
http://libredagir.fr/laissez-pas-pirater-possedez-plus-precieux/feed/ 0
Organisez votre résistance contre les perturbateurs endocriniens http://libredagir.fr/organisez-resistance-contre-perturbateurs-endocriniens/ http://libredagir.fr/organisez-resistance-contre-perturbateurs-endocriniens/#respond Fri, 22 Jul 2016 09:16:23 +0000 http://libredagir.fr/?p=1879 smoke-chimney-industrial-29465

Dès début avril dans Libre d'Agir je vous parlais des perturbateurs endocriniens (PE), cette "menace invisible" qui interfère avec notre système hormonal et perturbe son bon fonctionnement. Je rappelais à quel point ils étaient présents dans notre quotidien (dans les cosmétiques, aliments, vêtements, mobilier, peinture, produits d'entretien, etc.) malgré les nombreuses mises en garde des différentes organisations sanitaires.

Dans un rapport rendu public en janvier 2013, l'Agence Européenne de l'Environnement (AEE) précise que les signaux d'alarmes concernant les PE, mais aussi de beaucoup d'autres polluants, ont été ignorés, cachés ou relativisés.

En attendant que des actions concrètes soient menées par les autorités, n'oublions que c'est de notre santé qu'il s'agit. Et que personne ne saura en prendre soin mieux que nous.

Puce Reprenez le pouvoir sur votre propre santé !
Bien sûr, il est possible d'éviter de se gaver de pesticides et autres substances chimiques. Mais encore faut-il savoir par où commencer. Voici donc mes 7 recommandations pour agir dès maintenant :

1 – lisez les étiquettes. Vous prendrez vite le pli pour repérer les éventuelles substances indésirables dans votre assiette, dans votre appartement et sur votre peau. Plus la liste des ingrédients est réduite et compréhensible, plus vous limitez le risque. Pour y voir plus clair, je vous recommande ce tout petit livret, efficace, accessible et exhaustif sur la question : Additifs alimentaires, danger !, de Corinne Gouget.

2 – optez pour le fait maison. Apprenez à faire des crêpes et oubliez le paquet de brioches individuelles fourrées au chocolat et emballées dans deux ou trois couches de plastique.

3 – achetez bio : mais attention, cela ne vous dispensera pas de lire les étiquettes des produits transformés. Vous devrez vous renseigner aussi sur la provenance des produits frais en discutant avec votre maraîcher au marché dominical plutôt que de vous ruer sur la tomate bio vendue dans les supermarchés en plein hiver... Et pourtant joliment emballée.

Ne vous fiez pas au packaging : mangez local, frais et de saison.

Attention, le bio ne garantit pas forcément l'absence de PE. Il est confronté à la dissémination des PE dans l'environnement et la pollution ne s'arrête pas à la barrière du voisin... C'est aussi une véritable niche économique que les industriels ont su investir, voire dominer.

4 – faites le tri dans vos placards : les produits d'entretien de la maison, les cosmétiques, les vêtements... La liste est longue mais il existe des gages de qualité.

A l'initiative de Greenpeace, 18 entreprises du textile et de la mode se sont engagées à éradiquer les PE, parmi lesquelles Puma et Benetton pour ne citer qu'elles. Sous la mention "Detox Leaders" de l'image ci-dessous figurent celles dont les efforts sont les plus probants.

Detox Leader

Certains labels cosmétiques garantissent également l'absence de substances nocives pour la santé et l'environnement (Ecocert par exemple mais attention, on labellise un produit et pas une marque entière). Les logos, parce que devenus trop nombreux, et les labels, parce que très différents les uns des autres, ne vous dispensent pas de lire la liste des ingrédients.

En ce qui me concerne, ma panoplie de fée du logis se résume à du citron, du bicarbonate de sodium, du vinaigre blanc, du savon noir et des huiles essentielles.

Si vous préférez les flacons tout prêts, optez pour l'écolabel européen et le label NF environnement (les seuls à vous garantir l'efficacité des produits).

[Pour obtenir la suite de l'article, lire l'intégralité des recommandations de Meriem, et connaître la liste des perturbateurs endocriniens à éviter et bien plus encore, demandez votre exemplaire de J'Agis ! en cliquant ici...]

Cet article Organisez votre résistance contre les perturbateurs endocriniens est apparu en premier sur Libre d'agir.

]]>
http://libredagir.fr/organisez-resistance-contre-perturbateurs-endocriniens/feed/ 0
Ressortez la poule aux oeufs d’or ! http://libredagir.fr/ressortez-poule-aux-oeufs-or/ http://libredagir.fr/ressortez-poule-aux-oeufs-or/#respond Thu, 21 Jul 2016 09:21:21 +0000 http://libredagir.fr/?p=1876 cute-animals-easter-chicken

Avez-vous adopté une poule du Gaec du Perrat ? Moi, non mais vous, cher citoyen ? Souvenez-vous, en mai dernier, il vous était offert de prendre sous votre aile une de ces poules issues de l'élevage pointé du doigt pour ses conditions de maltraitance des volailles.

"Près de 200 000 entassées dans des cages dans un bâtiment sans fenêtres, des cadavres en décomposition, des animaux et des oeufs infestés de poux, et un sol répugnant où prolifèrent des asticots", dénonçait l'association L214 Ethique & Animaux.

Et pourtant, cette exploitation approvisionnait les marques Matines et celle des grandes enseignes de la distribution telles que Carrefour et Auchan.

Voilà qui fait désordre et donne mal au ventre. Même si l'exploitation est désormais fermée, qui vous assure de la provenance des oeufs ? Personne. Et combien de temps a-t-il fallu attendre pour savoir que votre omelette Matines était indigeste ? Longtemps... Trop longtemps alors qu'il est si simple de maîtriser les conditions de pousse et d'élevage de tout ce que vous ingérez.

Puce Des poules à tous les étages
J'habite à la campagne ; certes, c'est plus simple pour entretenir un potager et monter un poulailler. Mais la poule entre dans le quotidien des citadins. Une parisienne a quelques poules de race "soie blanche" dans le 8e arrondissement de Paris. Très chics, ses poulettes pondent néanmoins. Et des oeufs consommables. "Avec un jaune de couleur soutenu et très nourrissant", apprécie-t-elle.

Si les voisins s'accommodent de cette mode bobo, ils ont plus de mal à tolérer l'arrivée du coq. Souvent plus esthétique que la poule, ce galliforme garde ses habitudes ancestrales : chanter de très bon matin, avant le lever du soleil. A moins de le plier dans une boîte noire, vous serez condamné à un double réveil : le chant du coq et les coups de poing des voisins sur votre porte.

Sauf à vouloir des poussins, inutile de vous soumettre à cette contrainte ; les poules pondent des oeufs, même sans coq. "La poule pond un peu voire beaucoup selon les phases, puis elle couve, que l'oeuf soit fertile ou non", indique Jean-Luc qui a choisi d'élever des poules de races Orpington, "très sympas avec les enfants". Attention, la ponte s'interrompt pendant la couvaison des oeufs.

Combien d'oeufs peut-on attendre ? Le record de ponte est de plus d'un oeuf par jour sur une année ; il est détenu par une poule Leghorn blanche. Plus généralement, les meilleures pondeuses offriront jusqu'à 300 oeufs par an, la moyenne s'établissant à 170 oeufs (les poules élevées en batterie pondent près de deux fois plus... Attention, ce rendement évoluera dans le temps et avec les années. D'abord, l'ovaire de la poule est soumis à l'influence d'hormones secrétées par l'hypophyse, laquelle réagit à l'environnement (intensité et durée de l'éclairage, la température, etc.) ... Les périodes sans ponte sont alors normales surtout en hiver, lorsque la lumière du jour décline, et en été en période de très forte chaleur. La ponte s'espacera également avec l'âge de la poule.

Puce Quelques conseils pour optimiser la ponte

1 - Penser à retirer les oeufs du nid, sinon, la poule va se mettre à couver.

2 - Lui laisser toujours un oeuf naturel ou factice. "La poule ne sait pas compter, mais s'il n'y a plus aucun oeuf, elle prendra conscience du rapt ! souligne un habitué. Elle va alors se mettre à changer de cachette".

3 - Empêcher la poule d'ingurgiter des coquilles d'oeufs. Avec de telles habitudes, elle mangera aussi ses propres oeufs.

4- La nourriture est la base d'une bonne pondaison. "Une poule mange tout. Mais à la salade, elle préfèrera toujours les graines. Ne pas lui laisser trop de choix entre ses aliments afin qu'elle ait une alimentation diversifiée".

Puce Des communes écologiques donnent les poules aux administrés
Aujourd'hui, la poule est surtout clairement appréciée pour ses qualités écologiques. C'est un des meilleurs recycleurs de déchets.

1 - Les poules dévoreront les limaces, les vers, les escargots et réduiront la prolifération des insectes en brisant la chaîne de leur développement. De ce fait, elles sont un "insecticide" puissant et écologique.

2 - Elles vous aident à lutter contre les mauvaises herbes en grattant la couche superficielle du sol, avec leurs pattes.

3 - Leurs excréments fertilisent naturellement votre terre.

Puce Partant de là, certaines communes donnent des poules à leurs administrés
En 2014, Dans le cadre d'un projet écoresponsable, la commune de Châtillon a ainsi été la première à fournir à 20 foyers sélectionnés deux poules et un poulailler. En échange de quoi, le foyer s'est engagé à adopter les poules pendant 3 ans et à peser ses déchets.

Même s'il n‘a pas été reconduit pour des raisons de financement et d'organisation, le projet a été couronné de succès. "On a observé une nette diminution de déchets dans les 20 foyers concernés ; la réduction équivaut à une centaine de kilogrammes par an par foyer", précise le responsable du projet à la mairie de Chatillon.

[Argent, santé, loisirs, découvrez tous les conseils et recommandations pour prendre votre vie en main avec les spécialistes de J'Agis ! Devenez l'acteur de votre quotidien en cliquant ici...]

Cet article Ressortez la poule aux oeufs d’or ! est apparu en premier sur Libre d'agir.

]]>
http://libredagir.fr/ressortez-poule-aux-oeufs-or/feed/ 0
Une défiscalisation Pinel dans l’ancien : oui, c’est possible ! http://libredagir.fr/defiscalisation-pinel-ancien-possible/ http://libredagir.fr/defiscalisation-pinel-ancien-possible/#respond Wed, 20 Jul 2016 09:01:25 +0000 http://libredagir.fr/?p=1871 pexels-photo

Même s'il est plus connu pour un investissement dans le neuf, le dispositif Pinel peut aussi s'appliquer dans l'ancien. L'économie d'impôt est alors conditionnée à la préexistence d'un état antérieur dégradé, puis à la réalisation de gros travaux de réhabilitation...

Puce Un investissement plafonné mais une baisse d'impôt de 6 000 euros par an...
Rappelons brièvement le principe d'un investissement défiscalisant en Pinel. Contenu à l'article 199 novovicies du Code général des impôts (CGI), ce dispositif fiscal vous permet jusqu'à la fin de l'année 2016, de profiter d'une réduction d'impôt sur le revenu (IR) dont le montant est égal à la base du capital investi (au comptant ou à crédit, peu importe) assorti d'un taux variant selon la durée d'engagement de location que vous aurez souscrite au départ. Le bail que vous signerez devra inclure une clause de plafonnement de loyer dont le niveau varie selon la zone géographique (attention ! la totalité du territoire n'est pas éligible), et votre locataire devra aussi satisfaire à une limite maximale de revenu.

Ainsi, dans le meilleur des cas, pour un investissement n'excédant pas 300 000 euros par an, au plus réparti sur 2 logements, et conformément à l'article 46 AZA octies B de l'Annexe III du CGI pour un coût au mètre carré ne dépassant pas 5 500 euros, en vous engageant pour 9 ans, vous pourrez déduire de votre IR jusqu'à 18% de la valeur du bien. Soit dans notre exemple 6 000 euros par an. Attractif pour le moins !

Puce L'investissement dans l'immobilier ancien n'a pas été oublié... mais sous conditions
Il vous est également possible d'investir dans l'immobilier ancien, y compris dans le cas où le local n'était pas auparavant affecté à l'usage d'habitation. Toutefois, l'exercice est un peu plus compliqué.

En premier lieu, vous devrez acheter l'immeuble maintenant. En effet, il est prohibé de faire une défiscalisation en Pinel si l'immeuble est déjà dans votre patrimoine depuis des lustres ou bien que vous veniez de le recevoir à titre gratuit (donation, succession). Le dispositif vise donc un effort d'investissement du contribuable ! En cela rien de nouveau, puisque sur ce point le Bulletin officiel des finances publiques (BOFiP) consacré au Pinel (BOI numéro BOI-IR-RICI-360-10-20-20150611) se contente d'opérer un simple renvoi aux paragraphes 30 et 40 du BOFiP relatifs aux investissements locatifs en loi Scellier (n°BOI-IR-RICI-230-10-20-20130318).

Puce Acheter un ancien local commercial et le transformer, c'est également autorisé !
Eh oui, même un immeuble dont l'usage était jusque-là différent de l'habitation est également éligible au Pinel ! Le cas figure expressément dans les prévisions de l'article 199 novovicies, I-B-4° du CGI. Mieux encore, cette utilisation antérieure peut se conserver partiellement, à condition de faire porter la transformation en habitation sur au minimum 75% de sa surface -- c'est l'exception du local mixte.

Si en revanche vous vous décidez pour l'achat d'un logement dégradé, grosso modo deux cas de figure vont se présenter :

1. soit l'immeuble est abîmé au point que des travaux très lourds sont requis. Tellement lourds qu'au regard de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) immobilière, ils sont réputés avoir conduit à la production d'un immeuble neuf suivant les prévisions de l'article 257, I, 2, 2° du CGI. Dès lors, étant fiscalement considéré comme du neuf, forcément le logement qui en découle est décent. Cette voie se révèle finalement assez simple et se rapproche, par son coté radical, de l'achat classique d'un logement neuf ;

2. soit l'immeuble est dégradé mais demeure tout de même loin de ce que l'on nomme prosaïquement une "ruine" ! Ici on va donc parler plutôt de réhabilitation. Si vous choisissez cette voie, il va vous falloir scrupuleusement respecter les règles suivantes à peine de disqualification fiscale :

En clair, il faut que le local cumule les handicaps : mal chauffé, pas isolé, de plafond trop bas par exemple, sanitaires calamiteux voire absents, électricité d'époque... mais pas de la nôtre, etc. ! En tous les cas, la non-conformité préalable requise ne se limite pas au seul diagnostic de performance énergétique (DPE) défavorable.

Pour pouvoir pré-constituer cette preuve de délabrement, vous devrez faire établir un état descriptif par un professionnel agréé : architecte, géomètre, bureaux d'études en ingénierie et économie du bâtiment.

  • puis, les travaux réalisés devront avoir pour effet de porter le logement au niveau technique d'un logement neuf (article 199 novovicies I-B-3°) et en tout état de cause de rendre le logement décent -- y compris si ce n'était pas le cas, les parties communes permettant l'accès au logement.

L'ensemble des critères de décence figurent à l'article 4 de l'arrêté du 19 décembre 2003. Et vos travaux devront avoir concerné au moins 6 des points listés par ce texte réglementaire.

De la même manière qu'il vous avait fallu recourir à un expert pour attester de la vétusté d'avant-chantier, il vous faudra à nouveau rappeler ce professionnel afin qu'il certifie que les travaux effectués sont en phase avec les règles énoncées précédemment.

Puce Attention, ne mettez pas la charrue avant les boeufs !
Durant les travaux, le logement ne doit pas être occupé à quelque titre que ce soit : par vous évidemment, ou gratuitement par un proche, et non plus à titre onéreux. Ce n'est que lorsque les travaux sont achevés que vous pouvez mettre un locataire. Locataire qui soit dit en passant peut être un membre de votre famille sous réserve qu'il ne soit pas rattaché à votre foyer fiscal.

Puce Un agenda bien rempli...
Côté calendrier, c'est assez souple : vous devez acheter les murs avant le 31 décembre 2016, puis vous disposerez d'un délai courant jusqu'au 31 décembre de la deuxième année qui suit celle de l'acquisition. Donc par exemple, si vous achetez le 1er octobre 2016 alors vos travaux devront être terminés au plus tard le 31 décembre 2018. Cela laisse une confortable marge pour mener la phase administrative (déclarations de travaux voire permis de construire), la sélection des artisans, puis la réalisation des travaux et les certifications "avant" et "après".

Puce Pinel dans l'ancien... mais toujours la loi ALUR !
En conclusion, la variante "ancien" du Pinel est fiscalement séduisante. Le dispositif Pinel "neuf" étant évidemment mis en avant par les pouvoirs publics -- on peut penser que le puissant lobby des grands opérateurs du BTP n'y est pas pour rien...

Pour autant, vous resterez soumis dans tous les cas à la triste loi ALUR qui a profondément déséquilibré les rapports locatifs sans parler de l'encadrement et blocage des loyers.

Comme avaient prévenu les experts consultés lors des discussions de la loi ALUR, les premiers effets pervers se font à présent sentir. Ainsi, une étude récente de l'Observatoire CLAMEUR révélait qu'encore en 2012, on recensait 32,5% des logements faisant l'objet de travaux d'amélioration entre le départ d'un locataire et l'arrivée du preneur suivant. Fin 2015, cette proportion s'est effondrée à 15,8% ! Du jamais vu, même en phase de récession économique puisque le taux moyen historique avoisinait les 23%.

On déplorera donc que les pouvoirs publics n'ouvrent pas le bénéfice d'une défiscalisation pour des biens déjà en portefeuille du contribuable, car à ce train-là, sur fond de parc locatif à deux vitesses (neuf ou ancien réhabilité défiscalisant et ancien de droit commun), la loi ALUR est partie pour faire autant de dégâts dans le parc immobilier que n'en fit avant elle la fameuse loi de 1948 !

[Et si vous passiez à la pierre-papier ? vous pourriez augmenter votre patrimoine quatre fois plus vite et oublier définitivement les 0,75% du livret A, les 2,5% d'un PEL ou d'une assurance-vie, pour profiter dès maintenant d'un rendement de 5% minimum... Toutes les explications ici !]

Cet article Une défiscalisation Pinel dans l’ancien : oui, c’est possible ! est apparu en premier sur Libre d'agir.

]]>
http://libredagir.fr/defiscalisation-pinel-ancien-possible/feed/ 0
Bricolage et petits travaux : profitez des vacances ! http://libredagir.fr/bricolage-petits-travaux-profitez-vacances/ http://libredagir.fr/bricolage-petits-travaux-profitez-vacances/#respond Tue, 19 Jul 2016 09:11:41 +0000 http://libredagir.fr/?p=1864 Bricolage

Certains d'entre vous ne partent pas pour les vacances ? Réjouissez-vous car vous allez avoir le temps de bricoler dans votre appartement ou votre maison. Vous avez enfin le temps d'agir. Un luxe ! Pensez fonctionnalité, confort au quotidien mais aussi un peu déco !

Puce Installez une cloison de douche
Il est temps de dire STOP aux douches que vous prenez dans votre baignoire et qui inondent à chaque fois la moitié de votre salle de bain. Pour cela, un remède efficace : poser une paroi.

Pour cela, choisissez celle qui vous plaît et achetez une cartouche de silicone, des vis et des chevilles à béton. Pour les outils : un mètre, un niveau à bulle, une perceuse à percussion, un tournevis et un pistolet extrudeur.

Petite astuce si vous devez percer du carrelage : collez une bande de ruban adhésif pour ne pas glisser et éviter les fissures. De plus, utilisez une mèche à béton avec une pointe en carbure de tungstène. Enfin, commencez le perçage à vitesse très lente puis accélérez.

Fixez ensuite le profilé mural avec la silicone et les vis. Insérez le pare-douche. N'oubliez pas de placer en-dessous de la paroi le joint fourni avec celle-ci. Et pour garantir l'étanchéité, appliquez un fin cordon de mastique sanitaire entre le profilé et le mur, de chaque côté.

Puce Créez votre nouvelle table basse avec des palettes en bois
Vous n'avez pas de table basse dans votre salon ? Je suis sûre que les occasions ne manquent pas pour le regretter. C'est le moment de passer à l'action.

Rapportez deux palettes en bois, que vous aurez récupérées sur le chantier d'une maison près de chez vous, dans une zone industrielle ou encore aux abords d'une grande surface de bricolage.

Prenez le temps de bien les nettoyer et de les poncer. Je vous invite à étudier les nombreux tutoriels qui existent sur Internet et qui vous guideront pas à pas pour la réalisation de votre nouvelle table basse.

Lorsque vous aurez terminé votre ouvrage, vous pouvez couvrir la surface de la palette d'une paroi en verre. Enfin, ajoutez des roues pour la rendre mobile.

Puce Fabriquez une tête de lit avec de vieux volets
Vous l'aurez compris, la récup' permet de réaliser des meubles ou des éléments de décoration à moindre coût, pour un effet garanti. Si vous n'avez pas de tête de lit (le petit plus qui donne du style à une chambre à coucher !), je vous suggère d'en confectionner une à l'aide de vieux volets récupérés soit dans une brocante, soit dans une maison de campagne ou de ville en cours de rénovation. Faites preuve d'imagination, je suis sûre que vous trouverez ! Une fois les objets convoités arrivés chez vous, lavez-les, poncez si besoin et repeignez-les dans la couleur de votre choix. Pourquoi ne pas opter pour un beau céladon ? Posez ensuite votre réalisation derrière le lit et rehaussez les deux volets centraux pour donner de la hauteur à votre création.

Puce Rénovez votre parquet
Profitez également de ces vacances à la maison pour bichonner votre parquet, souvent maltraité par les coups de talons et les liquides chauds renversés tout au long de l'année. Il y a fort à parier que le bois aurait besoin d'une bonne couche de vitrificateur, que vous pourrez appliquer à l'aide d'un rouleau.

Puce Repeignez puis aérez
Sur les murs aussi, on trouve des tas de souvenirs des années passées : les traces des doigts sales des enfants lorsqu'ils étaient petits, les rayures laissées par la commode qu'on a portée à bout de bras, les giclures de café ce fameux matin où l'on n'était pas bien réveillé... Il est temps de repeindre, qu'en pensez-vous ? L'été est le bon moment car vous allez pouvoir laisser les fenêtres ouvertes. Si vous n'avez pas peint depuis longtemps, sachez que désormais, les peintures acryliques, composées d'eau et de résines acryliques, ont la cote :

- elles ne dégagent presque pas d'odeur ;
- elles sont résistantes ;
- et elles sont surtout beaucoup moins polluantes que les peintures à base de solvants (celles qui se diluent au white spirit). Le but est ici d'éviter au maximum la propagation dans l'air des Composés Organiques Volatils (COV).

Peinture mate, brillante, laquée ou satinée ? Que choisir ? Tout dépend de la pièce que vous souhaitez repeindre... et de votre niveau de perfectionnisme !

Si vous êtes un pro du pinceau, traquant la moindre imperfection et que vous êtes prêt à passer au moins trois ou quatre couches, optez pour la peinture laquée dans la cuisine et la salle de bains. Le rendu est toujours très joli et par un effet de renvoi de lumière, le laqué donne l'impression d'agrandir la pièce.

Une peinture mate est toujours tendance pour le salon et la chambre et apporte la douce sensation d'être dans un cocon. Attention cependant, car la peinture mate ne se lessive pas et reste fragile.

Très résistante aux chocs et aux salissures, la peinture satinée est, quant à elle, idéale pour toutes les pièces de la maison.

A vous de choisir. Variez les couleurs et les effets. Et à la rentrée, vous aurez l'impression d'avoir tout simplement déménagé.

[Argent, santé, loisirs, découvrez tous les conseils et recommandations pour prendre votre vie en main avec les spécialistes de J'Agis ! Devenez l'acteur de votre quotidien en cliquant ici...]

Cet article Bricolage et petits travaux : profitez des vacances ! est apparu en premier sur Libre d'agir.

]]>
http://libredagir.fr/bricolage-petits-travaux-profitez-vacances/feed/ 0
Qu’est-ce qu’un patrimoine déjà ? http://libredagir.fr/patrimoine-definition/ http://libredagir.fr/patrimoine-definition/#respond Mon, 18 Jul 2016 10:21:25 +0000 http://libredagir.fr/?p=1867 pexels-photo-103290

Monsieur est content, ravi, fier… il exulte en montrant à madame son coup de cœur mûrement et longuement réfléchi : une voiture de collection. Face à la mine déconfite de madame, il s'empresse de lui vanter la valeur patrimoniale de son acquisition.

Rassurée, madame se laissera séduire, se voyant sillonner les campagnes en cabriolet avec un joli foulard protégeant ses cheveux du vent. Las, de pannes en pannes, les discussions deviennent vives. Madame – agacée mais toujours serviable – se lasse d'aider à pousser le patrimonial véhicule chez le garagiste. Monsieur constatera néanmoins que le mécanicien est une espèce en voie de disparition – on trouve surtout des concessionnaires de nos jours. Les garagistes ruraux survivants sont totalement insensibles aux charmes des MG 1922, et inaptes à commander des pièces d'origine sur le site (en anglais) des amateurs de la marque.

Après plusieurs épisodes malheureux, monsieur se résoudra, la mort dans l'âme, à vendre celle qu'il avait appelée affectueusement dans son for intérieur Marie-Gabrielle.

Il découvrira alors que les amateurs de Marie-Gabrielle 1922 ne prolifèrent pas – contrairement à ce que lui avait fait miroiter le vendeur. Honteux, après des mois de recherche, il cachera à madame la véritable valeur de revente à laquelle il aura consenti, de guerre lasse.

Ce conte anecdotique ne veut que planter le décor mais je suis sûre que même s'il ne s'agit pas de voiture, vous vous êtes déjà retrouvé dans cette situation. Art, vin, terres, horloges, mobilier… que sais-je. Patrimonial, un mot mis souvent à toutes les sauces mais qui rassure. Confusément, il sonne agréablement à vos oreilles comme " réserve de valeur ", " thésaurisation ", " achat de bon père de famille " … et fait même souvent rêver tel un " trésor " à léguer aux enfants.

Mais les années passant, cet achat " patrimonial " se révèle finalement décevant, sa revente difficile – voire impossible… en tout cas au prix souhaité. Un mirage de plus.

Alors qu'est-ce qu'un patrimoine au juste, de quoi se compose-t-il exactement et existe-t-il de vrais réservoirs de valeur aujourd'hui ? Il est important, il me semble, d'avoir les idées justes sur le sujet et sur ce que vous devez attendre de votre (futur) patrimoine. Comme c'est un sujet qui m'occupe et me préoccupe depuis longtemps, je vais pouvoir vous livrer le fruit de quelques-unes de mes propres expériences.

Chacun est évidemment à la recherche d'un réservoir de valeur, de quelque chose dont la possession soit agréable, qui dégage un rendement, que l'on peut vendre facilement avec une plus-value ou bien laisser aux enfants, heureux de leur laisser quelque chose qui vaut plus que ce qu'il nous a coûté.

Mais ce Saint Graal existe-t-il ? Historiquement, le mot " patrimoine " – qui apparaît dès 1150 en langue française – désigne l'ensemble des biens et des droits hérités du père. En ancien français, le matrimoine ou matremoingne existait aussi. L'idée de durée et de transmission d'une génération à l'autre est donc bien dans le mot.

Évidemment, une couche de taxation est passée par là et, de nos jours, l'État prélève une part de plus en plus importante via les droits de mutation ou de succession (impôt sur la mort). Ainsi, dans une optique patrimoniale, si vous envisagez d'acheter un château à 5 M€, vous avez intérêt à prévoir à côté les liquidités permettant de payer ces impôts ; à défaut, vos enfants seraient contraints de le vendre pour les acquitter.

Puce De quoi se compose un patrimoine ?
C'est évident, me direz-vous : de foncier (terrains), d'immobilier, de mobilier (dans lequel vous intégrez les meubles meublants, les bijoux, les automobiles), de valeurs mobilières (ou actifs financiers) telles que des actions d'entreprises cotées ou non, des créances, des obligations… Certes.

Mais les titres d'emprunts russes ou les actions d'entreprises de chemin de fer en faillite qui décorent peut-être votre grenier ont un jour fait partie du " patrimoine " de votre arrière-grand-père. À part un souvenir, il n'a aucune valeur.

Quand vous réfléchissez à la valeur d'un patrimoine vous devez absolument prendre en compte trois caractéristiques :

  • La liquidité, c'est-à-dire à qui on va acheter ou vendre et la profondeur du marché (beaucoup de gens ou, au contraire, très peu). Une chose n'a de valeur autre que sentimentale que si un acheteur et un vendeur peuvent se rencontrer ;
  • Le rendement, c'est-à-dire ce que va vous rapporter, par rapport à sa valeur d'achat, le bien. Cette notion de temps ou de rendement est le plus souvent liée à un amortissement ou une durée. Un four à pain, de l'immobilier… s'usent. Ce n'est pas vrai d'un diamant mais ce dernier ne vous procurera pas de rendement (à moins que vous n'achetiez le Régent dans l'intention de le louer à des gens qui voudraient le porter dans les soirées du Festival de Cannes) ;
  • La plus-value (ou moins-value) potentielle, c'est-à-dire le gain ou la perte au moment de la revente éventuelle. Dites-vous que la seule mesure de la valeur, même imparfaite, est le prix qui fait suite à une transaction réellement conclue.

J'ai mené mon enquête et j'y ai consacré un numéro de La Stratégie de Simone Wapler. Vous pourrez notamment découvrir la " valeur patrimoniale " de divers actifs : au travers de la liquidité et du rendement d'une part et de la liquidité et de la plus-value d'autre part. [Cliquez ici pour recevoir votre exemplaire. Analyses, conseils et recommandations vous attendent dès maintenant].

Cet article Qu’est-ce qu’un patrimoine déjà ? est apparu en premier sur Libre d'agir.

]]>
http://libredagir.fr/patrimoine-definition/feed/ 0
Se préparer à un black-out : mode d’emploi http://libredagir.fr/preparer-black-out-mode-emploi/ http://libredagir.fr/preparer-black-out-mode-emploi/#respond Fri, 15 Jul 2016 09:00:18 +0000 http://libredagir.fr/?p=1857 black-out

Cher lecteur,

Nous espérons que vous et vos proches allez bien.

Nous avons en ce jour une pensée toute particulière pour les victimes, leurs familles et toutes les personnes qui ont été touchées de près ou de loin par l'horreur qui a frappé Nice hier.

La Rédaction de Libre d'Agir

PucePucePucePucePuce

Cliquez ici !

Voici les outils que j'utilise pour être prêt en toutes circonstances.

Je me souviens très bien de ces terribles tempêtes de neige de 2010 sur la Côte Est des Etats-Unis que certains ont appelées "Snowmageddon".

Pour la première fois de l'histoire, le gouvernement fédéral a fermé ses portes quatre jours de suite.

Cependant, je n'ai pas pris un seul jour de congé et je suis tout de même allé travailler, comme par ailleurs la plupart de mes collègues de la CIA. Il y avait pourtant des dizaines de centimètres de neige, et beaucoup de monde n'avait plus d'électricité.

En effet, la CIA applique un plan de Continuité de l'activité (Continuity of Operations, ouCOOP), ce qui signifie que l'agence est préparée à poursuivre ses activités malgré les tempêtes de neige ou tout autre type d'événement.

Vous et moi, nous ne disposons pas du budget de la CIA, mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas mener une vie normale lorsqu'une tempête provoque une coupure de courant.

En réalité, les chances de vivre un black-out à la maison ne sont pas si minces. Il suffit qu'un arbre chute sur une ligne de courant et provoque une coupure de quelques heures voire, si vous êtes malchanceux, de quelques jours.

Mais dans un contexte plus grave, en cas d'attaque terroriste endommageant une grande partie du réseau électrique, un black-out pourrait durer des semaines.

Dans les deux cas, voici comment assurer votre survie, le plus confortablement possible.

Ci-dessous, j'aimerais partager avec vous mon propre plan COOP, pour que vous puissiez l'appliquer à votre tour en cas de black-out.

Puce Que la lumière soit !
Vous pouvez déjà faire une chose toute simple : placez des lampes de poche à des endroits stratégiques de la maison. Chez moi, il y a en a une à chaque étage, dans la boîte à gants et sur nos tables de nuit. J'aime bien la lampe de poche Blocklite : elle est compacte et se fixe sur une batterie 9V.

Ces lampes éclairent suffisamment pour vous permettre de vous déplacer dans la maison.

Elles tiennent dans la poche et sont très économiques.

En plus de la Blocklite, je conserve plusieurs lampes tactiques chez moi : des SureFire et des Fenix. Toutefois, ces lampes tactiques ne servent que pour la self-défense, car elles sont voraces en batterie. Je m'en sers en cas d'intrusion dans la maison. Voilà pourquoi je les place également sur ma table de nuit tous les soirs.

Comme il ne faut pas se reposer uniquement sur des lampes de poche pour avoir de la lumière, je possède également une lanterne au propane Coleman. J'utilise cette lanterne pour les tâches en extérieur. D'ailleurs, je suis un fan des appareils qui fonctionnent au propane. Je vous en dirai plus à ce sujet dans un instant.

Puce Pourvu que ça dure
Une fois que vous avez sélectionné plusieurs lampes de poche, n'oubliez pas de stocker des batteries. On peut en trouver presque partout, mais j'ai une préférence pour les batteries rechargeables Panasonic Eneloop.

Ces batteries sont vendues déjà chargées. Vous pouvez donc les utiliser immédiatement. Par ailleurs, elles peuvent se recharger jusqu'à 2 100 fois, ce qui représente une énorme économie.

Bien sûr, il existe d'autres moyens de vous procurer de la lumière, comme des bougies, mais si vous possédez beaucoup de lampes de poche, de batteries et de lanternes au propane, c'est suffisant.

Puce Vos priorités : boire, manger, vous réchauffer
Si un black-out survient en hiver, vous devez pouvoir chauffer votre maison.

Les radiateurs portables au propane Mr Heater sont l'une des méthodes que je privilégie.

De nombreuses marques proposent des modèles équivalents en France.

Pendant un black-out, il faut continuer à bien se nourrir pour rester en bonne santé et conserver ses forces. C'est pourquoi je recommande de stocker de l'eau et des provisions.

Chez moi, je conserve un stock de nourriture permettant de tenir un an et une provision d'eau permettant de tenir 30 jours.

Je suis conscient que tout le monde ne peut ou ne veut stocker autant de nourriture. Donc, au minimum, je recommande de stocker un mois de nourriture et une semaine d'eau.

Vous trouverez facilement des stocks de nourriture sur Internet en effectuant une recherche rapide sur Google. En ce que concerne mon stock d'eau, j'utilise des bombonnes de 26,5 l Aqua-Tainer, que l'on peut empiler les unes sur les autres.

Pour retrouver la suite du dossier et des conseils encore plus concrets de Jason Hanson, cliquez ici.

Cet article Se préparer à un black-out : mode d’emploi est apparu en premier sur Libre d'agir.

]]>
http://libredagir.fr/preparer-black-out-mode-emploi/feed/ 0
A l’heure de l’apéritif, et si vous optiez pour un cocktail… SANS alcool ? http://libredagir.fr/heure-aperitif-cocktail-sans-alcool/ http://libredagir.fr/heure-aperitif-cocktail-sans-alcool/#respond Wed, 13 Jul 2016 09:30:33 +0000 http://libredagir.fr/?p=1849 apéritif

On a tellement attendu les beaux jours que les apéritifs sur la terrasse ou à l'ombre des arbres du jardin se succèdent maintenant à vitesse grand V. Conviviaux, ils ne doivent pas pour autant vous empêcher de préserver votre santé en évitant les excès. Alors, pour remplacer les apéritifs alcoolisés, on opte pour des saveurs sans alcool tout aussi agréables (amères, citronnées ou pétillantes), très loin du jus de fruits très sucré habituellement servi comme unique alternative aux apéritifs traditionnels.

Puce Un cocktail amer et rafraîchissant
Pour les amoureux de Martini et de saveurs amères, on pense à créer des cocktails à base de Bitter, la version sans alcool du Campari. Cette boisson italienne rouge, amère et pétillante, nous séduit l'été. On l'associe à du jus de cranberry pour souligner l'amertume et profiter de ses vertus antioxydantes. A boire très frais !

La recette : 5 cl de Bitter, 1 cl de jus de citron, 5 cl d'eau gazeuse, 8 cl de jus de cranberry, des glaçons.

Cocktail 2

Puce Un jus de tomates revisité
Peu calorique et très aromatisé, le jus de tomate a l'avantage de ne pas être sucré. Il est donc idéal pour l'apéritif car sa texture est consistante mais ne coupe pas la faim. Pour le rendre un peu plus original, on le mixe avec du jus de carottes, lui aussi peu calorique. Le résultat est plein de saveurs, relevé et original.
La recette : 8 cl de jus de tomate, 8 cl de jus de carotte, 2 cl de jus de citron, sel de céleri, poivre, Tabasco.

Puce Une margarita revisitée, citronnée et tonique
Cocktail phare de l'été, la margarita désaltère et réveille les papilles avec ses notes d'acidité !

Pour créer son pendant sans alcool, rien de plus simple : mélangez du jus de citron et agrémentez de limonade congelée, préalablement pilée. On peut aussi rajouter du sirop de téquila si on souhaite vraiment pousser l'expérience du clonage jusqu'au bout !

La recette : 20 cl de limonade congelée, 10 cl de jus de citron, une pointe de Tabasco : mixez le tout au blender et servez immédiatement dans un verre aux bords revêtus de sel.

Puce Un cocktail de légumes, détox et frais

Les légumes crus à l'apéritif font un tabac depuis quelques années. Frais, diététiques et goûteux, ils remplacent avantageusement les feuilletés et autres biscuits salés. Et si on les transformait en une boisson apéritive pleine de vitalité ? Vous serez surpris de voir à quel point le concombre, la pomme et le céleri se marient à la perfection !
La recette : 1 pomme, 1/4 concombre, 1/2 de branche de céleri, 2 feuilles de menthe, 1 citron vert. Mixez le tout à la centrifugeuse et servez frais.

Cocktail 1

Puce Un cocktail épicé et pétillant au gingembre
Pour déguster un apéritif assez fort en bouche, pétillant mais sans alcool, le gingembre est votre arme idéale. On peut le faire macérer au préalable dans ½ litre d'eau ou extraire son jus à la centrifugeuse. Mélangé à de l'eau gazeuse, on obtient une boisson à la fois rafraîchissante et tonique, idéale avant de dîner.

La recette : 15 cl d'eau gazeuse, 1 feuille de menthe, 1 cm de racine de gingembre frais, ¼ de sachet de sucre vanillé, 1 cuillère à café de jus de citron vert à mixer après avoir passé le gingembre à la centrifugeuse.

[Argent, santé, loisirs, découvrez tous les conseils et recommandations pour prendre votre vie en main avec les spécialistes de J'Agis ! Devenez l'acteur de votre quotidien en cliquant ici...]

Cet article A l’heure de l’apéritif, et si vous optiez pour un cocktail… SANS alcool ? est apparu en premier sur Libre d'agir.

]]>
http://libredagir.fr/heure-aperitif-cocktail-sans-alcool/feed/ 0
Quand Google et Facebook veulent vous fournir Internet http://libredagir.fr/quand-google-facebook-fournir-internet/ http://libredagir.fr/quand-google-facebook-fournir-internet/#respond Tue, 12 Jul 2016 09:57:51 +0000 http://libredagir.fr/?p=1844 man-coffee-cup-pen

Que diriez-vous si Google vous proposait un accès à Internet, très très haut débit et à des tarifs extrêmement préférentiels par rapport à ce que vous proposent Orange, Bouygues ou Numericable ? Hésiteriez-vous longtemps ?

Après tout, vous utilisez déjà des produits Google en permanence : le moteur de recherche lui-même, YouTube, Gmail, Android ou encore Google Maps... Alors pourquoi ne pas aller un peu plus loin et demander à Alphabet, la maison mère de Google, de vous fournir aussi un accès à Internet ?

Les opérateurs télécoms traditionnels, principalement Américains, sont aujourd'hui confrontés aux ambitions des géants de la Silicon Valley qui semblent bien décidés à transformer le secteur de l'accès à Internet. Deux annonces récentes sont venues confirmer les ambitions de ces nouveaux acteurs.

En avril dernier, lors de l'annuelle conférence F8, Mark Zuckerberg, le P-DG de Facebook, a annoncé le lancement de deux projets destinés à faire passer nos connexions à Internet à la vitesse (très) supérieure.

L'autre nouvelle qui doit donner quelques inquiétudes aux acteurs traditionnels, c'est le rachat par Google du fournisseur d'accès à Internet Webpass.

Puce Facebook ou la connexion pour tous, partout, dans les meilleures conditions
Parmi les nombreux chevaux de bataille enfourchés par le géant des réseaux sociaux, le meilleur accès Internet possible, pour tous, partout est un des plus emblématiques.

Pour Facebook, il y va bien sûr de sa croissance future. En 2015, 58% de la population mondiale n'avait pas accès à Internet. Soit environ 4,3 milliards de clients potentiels en moins pour le réseau de Zuckerberg.

Et beaucoup reste encore à faire pour les trois et quelques milliards de chanceux (même si cela se discute) qui ont déjà accès aux joies d'Internet. La multiplication des services offerts par Facebook, le développement de la vidéo, de l'intelligence artificielle ou encore, bientôt, de la réalité virtuelle ou augmentée nécessitent une meilleure bande passante, des connexions plus rapides, plus puissantes.

Pour toutes ces raisons, que partagent tous ceux qui se penchent sur l'avenir et le développement de la connexion à Internet, Facebook investit beaucoup, et depuis plusieurs années, dans le développement de nouvelles ou meilleures infrastructures de connexion.

Le réseau social avait fait parler de lui en 2013. En partenariat avec six acteurs majeurs des télécoms, Zuckerberg lançait alors le projet Internet.org destiné à établir un "nouveau droit de l'Homme", celui de la connectivité. Facebook s'est aussi doté d'un département consacré aux projets d'avenir et innovants -- un équivalent du fameux Google X d'Alphabet -- qui travaille, entre autres, sur des drones de télécommunication solaires ou encore sur des connexions à Internet via laser.

Aquila
Aquila, le drone solaire de télécommunication de Facebook
Source : Internet.org

Tout récemment, Zuckerberg a mis en avant deux nouveaux projets, destinés à améliorer la connectivité dans les centres urbains avec une prédilection pour les plus peuplés (là où résident les meilleurs "clients" de Facebook).

Le projet Terragraph devrait ainsi proposer des connexions Wi-Fi extrêmement rapides dans les zones urbaines ultra-denses. Si votre téléphone est équipé de la 3G ou 4G, vous avez certainement remarqué que, selon le lieu où vous vous trouvez, votre connexion est plus ou moins rapide. Et ce même en ville. La faute aux bâtiments et autres obstacles à la Wi-Fi. Pour résoudre ce problème, Facebook se propose de mettre en place un réseau d'émetteurs WiGig au maillage très serré.

Mais au fait, qu'est-ce que le WiGig ? Une nouvelle forme de Wi-Fi (qui n'a pas été développée par Facebook), au moins cinq fois plus rapide que celle qui prévaut actuellement, et qui propose -- pour la première fois -- un débit pouvant aller jusqu'à sept Gbits (sachant qu'actuellement, le débit maximum est officiellement de 1,2 Gbit et que, dans la pratique, il est bien inférieur).

Seul petit problème, un tel débit n'est tenable que sur une courte distance. C'est là que se propose d'intervenir Facebook avec Terragraph : en installant des relais WiGig tous les 250 mètres, nous pourrions dans quelques années bénéficier d'une connexion Wi-Fi vraiment rapide. Et ainsi ne jamais quitter le giron de Zuckerberg.

L'autre projet développé par Facebook, c'est Aries, pour Antenna Radio Integration for Efficiency in Spectrum. Il s'agit cette fois d'une station Wi-Fi capable d'envoyer 24 flux différents en même temps mais surtout avec le meilleur coût économique et la moindre consommation d'énergie. Or la consommation énergétique des infrastructures télécoms devient de plus en plus cruciale.

Grâce à ses antennes Aries, Facebook pourrait proposer un débit 10 fois supérieur à celui d'une antenne 4G classique, non seulement dans les centres urbains mais aussi dans les zones rurales qui ont été jusqu'à présent largement délaissées par les opérateurs télécoms.

Pour l'instant, Facebook n'envisage pas de se substituer aux opérateurs télécoms. En février dernier, le réseau social a ainsi lancé le Telecom Infra Project avec 300 partenaires dont Intel, Nokia, Deutsche Telekom ou SK Telecom. Un projet qui fait partie de celui plus global de l'Open Compute Project, et dont l'objectif est d'étendre et d'améliorer la connexion à Internet tout en mettant en place des infrastructures moins coûteuses, plus efficaces et moins gourmandes en énergie.

Les ambitions de Google vont encore plus loin, et nous en reparlerons prochainement...

[NDLR : Innovant... fascinant... exceptionnel... Cette avancée technologique va tout simplement révolutionner notre façon de vivre... Tous les détails ici !]

Cet article Quand Google et Facebook veulent vous fournir Internet est apparu en premier sur Libre d'agir.

]]>
http://libredagir.fr/quand-google-facebook-fournir-internet/feed/ 0