Bons plans

Intégrez le réseau d’entraide et de partage local Smiile

entraide locale
Ecrit par Maya Dujardin

Si, comme moi, vous vivez en ville, vous avez forcément des voisins. Dans votre immeuble, votre rue, votre quartier. Des personnes que vous croisez, sans jamais échanger le moindre mot. Et c’est dommage car vous pourriez vous rendre bien des services.

Vous percevez le potentiel de ces rencontres sans savoir comment vous y prendre pour les provoquer ? Rejoignez le réseau social Smiile, qui vous permettra de vous connecter les uns avec les autres et vous proposera des solutions concrètes pour faciliter l’acte de partage au quotidien.

Smiile, amplificateur de mieux vivre ensemble

Smiile a été lancé en Bretagne, en 2014, sous le nom de Mon P’ti Voisinage. Rejoindre la plateforme, c’est se tourner vers les autres et entrer en interaction avec son environnement. C’est collaborer, participer, agir pour mieux vivre ensemble. « Smiile est un réseau social d’entraide et de partage, basé sur une mise en relation ultra locale, explique Morgane Hemery, responsable marketing de la start-up. L’idée est de réunir tous les acteurs de la vie locale – habitants, collectivités, commerces, associations, acteurs collaboratifs – sur une seule et même plateforme et de favoriser les partages, les mutualisations et les rencontres. »

René P. possède et met à disposition la perceuse visseuse dont vous aviez besoin. Il habite à deux rues de votre appartement ! Michèle B. fait chaque matin en voiture le même trajet que vous pour se rendre au travail et accepterait volontiers un passager. Parfait !

Smiile compte aujourd’hui près de 250 000 adhérents en France et propose 80 000 offres de services entre voisins (matériels, achat groupé d’alimentaire, d’énergie, alerte perte de chat, recherche de producteurs locaux…).

Développez les liens humains

Créer ou recréer un esprit village, aller frapper à la porte de son voisin, lui parler en toute confiance. Apporter du sens à la vie locale. C’est cela Smiile. « Auparavant, on habitait dans un village ou une ville, on n’en bougeait pas et on pouvait profiter d’un tissu social fort, analyse Morgane Hemery. Aujourd’hui, on se retrouve parachuté dans une nouvelle ville pour les études ou un nouveau travail et l’isolement est parfois difficile à gérer. L’idée est de créer le déclencheur de la rencontre et  d’organiser la mutualisation des objets, des services, du temps… »

Smiile permet de se connecter plus facilement aux habitants, mais aussi de mieux connaître son quartier et notamment les petits commerçants et producteurs qui méritent tout votre soutien. Ils sont de plus en plus nombreux à s’inscrire sur Smiile pour présenter leurs activités et se faire connaître. Vous ignoriez l’existence du primeur à deux rues de chez vous ? La prochaine fois que vous souhaitez acheter des nectarines et des abricots, passez le voir !

Faites des économies

Sur Smiile, 78 % des produits ou services sont proposés gratuitement. Et plutôt que d’acheter une plancha dont vous n’aurez besoin qu’une fois cet été, empruntez-la à votre voisin. En échange, vous l’aiderez peut-être à réserver ses billets d’avion sur Internet (facile pour vous, mais un vrai calvaire pour lui !).

Et que les plus soigneux et prévoyants d’entre vous se rassurent, Smiile travaille actuellement sur un dispositif permettant de vous proposer une assurance (à la charge de la start-up pour les prêts gratuits et du particulier pour les locations).

Le covoiturage, favorisé par la plateforme, peut également représenter une source importante d’économies. « Le trajet en voiture domicile-travail est un poste important de dépense dans le ménage, souligne Morgane Hemery. Je fais tous les jours l’itinéraire Rennes-Saint-Malo et sans covoiturage mon budget transport serait multiplié par trois ou quatre ! »

Les achats groupés représentent eux-aussi une manière judicieuse de réduire les frais. Il est évidemment plus facile de négocier de meilleurs tarifs lorsque l’on est plusieurs. « Smiile permet de lancer une proposition d’achat groupé auprès de ses voisins et d’avoir leurs coordonnées, indique Morgane Hemery. Cela peut se révéler très intéressant pour l’électricité, le bois de chauffage ou encore les granulés. Nous travaillons actuellement sur la mise en place de cagnotte en ligne, afin de simplifier la démarche au maximum. »

Participez à la préservation de l’environnement

Rejoindre le réseau Smiile, c’est aussi agir en faveur du développement durable. C’est faire le choix de l’emprunt plutôt que de la surconsommation, à l’origine de l’inquiétante multiplication des déchets. C’est aussi contribuer à la réduction des gaz à effet de serre, grâce au covoiturage.

Comment adhérer au réseau social Smiile ?

La procédure est classique (il faut créer un compte) à un détail près : vous allez devoir justifier de votre identité. Pour cela, trois moyens sont mis à votre disposition : la validation de votre profil par des voisins déjà présents sur la plateforme et qui vous connaissent, l’envoi d’un justificatif de domicile scanné ou une carte postale, expédiée à votre adresse et contenant un code (coût : 1,50 euro).

Pour ma part, j’ai opté pour la seconde solution.

Sachez que l’inscription est totalement gratuite et que Smiile ne touche pas de commission sur les mises en relation. Comment la start-up se finance-t-elle ? Grâce à des partenariats conclus avec des collectivités, des acteurs de l’habitat (bailleurs sociaux) mais aussi avec des services collaboratifs comme le crowfunding (les projets de Bulb in Town sont par exemple proposés sur la carte d’un quartier concerné).

Vous savez ce qu’il vous reste à faire pour avancer main dans la main avec vos voisins et trouver l’une des nombreuses clés du bonheur.

A propos de l'auteur

Maya Dujardin

Laissez un commentaire