Bons plans

Des jouets connectés sous le sapin

Ecrit par Marine Coculet

Eric Lewin - Chasseur de Prime

A moins de trente ans, je me suis déjà sentie dépassée par les nouvelles technologies. Des nouvelles tendances en matière de réseaux sociaux et d’objets connectés, il y en a tous les jours.

A ma grande surprise, mes soeurs de 15 ans et 11 ans ont bien plus le coup de main pour tout ça que moi au même âge. Elles me donnent parfois l’impression d’être un peu has been, un peu démodée en somme.

Et pourtant ce n’est guère étonnant, au fond.

Elles font partie de la génération des digital natives (bien plus que moi). Vous en avez sûrement entendu parler. Si vous avez des petits-enfants, ils font probablement partie des digital natives. L’invention de cette expression dès le début des années 2000 témoigne d’un fait incontestable de notre société. Les enfants sont de plus en plus tôt en contact avec Internet, le numérique, les nouvelles technologies…

Et, surtout, ils sont de plus en plus doués pour les utiliser ! Avec tous les enfants que j’ai dans la famille, dont la plupart sont encore en primaire, je m’en rends bien compte. A les voir manier avec une aisance déconcertante les smartphones de leurs parents, on dirait presque qu’ils sont nés avec une habileté naturelle…

Les fabricants de jouets sont bien conscients des talents particuliers de cette nouvelle génération. Ils ont, depuis quelques années, lancé toutes sortes de jouets interactifs ou connectés. Peluches, poupées, robots, drones, répliques pour enfants des smartphones des grands… Il y en a pour tous les goûts !

Pour vous, nous avons jeté un oeil à ce qui se faisait en matière de jouets connectés. Et nous vous proposons de découvrir ceux qui nous ont séduit.

Puce Les mesures de précaution à adopter avec les jouets connectés
Les ondes émises par ces objets connectés pour les enfants soulèvent des questions. Dans un rapport de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail) publié en juin 2016, il ressort des recherches la conclusion suivante : « Les données disponibles permettent de conclure à un effet possible des radiofréquences sur les fonctions cognitives de l’enfant. »

Mais l’Anses ne prône pas l’interaction des tablettes tactiles, des téléphones ou des jouets connectés pour les plus jeunes. Elle invite les parents à superviser leur utilisation et à inciter les enfants à un usage modéré de ces technologies.

Vtech est le leader mondial des jeux éducatifs électroniques. La marque a créé des modèles de montres ou de mobiles connectés pour les enfants (comme le Digigo). En 2015, elle a été la cible d’une cyberattaque et plusieurs informations conservées dans leur base de données ont été piratées (sur les enfants mais aussi sur les adultes ayant ouvert le compte sur leur boutique en ligne). Le CNIL donne un grand nombre de recommandations pour protéger ses informations et celles de ses enfants, parmi lesquelles « ajouter un mot de passe à l’écran de déverrouillage du smartphone et tablette utilisés comme télécommande pour les jouets connectés » ou « ne jamais utiliser votre nom » pour l’ouverture d’un compte en ligne.

La méfiance vis-à-vis des écrans, des jeux vidéo et consorts, ce n’est pas nouveau. Mais, comme pour un certain nombre de choses, l’important, c’est la façon dont on les utilise.

Le tout, avec ces jouets connectés, c’est donc de ne pas en abuser et de surveiller leur utilisation. Prévoyez des phases de jeu limitées dans le temps. Variez les activités de l’enfant avec des moments déconnectés des écrans. Veillez à ce que leurs informations personnelles restent privées.

A condition d’être « consommés » avec modération, les jouets connectés peuvent révéler tout leur potentiel.

Puce Les vertus des jouets connectés
Les jeux connectés et l’essor des nouvelles technologies chez les jeunes participent à l’acquisition d’un nouveau type de connaissances. Bruno Humbeeck, psychopédagogue et chargé de recherche à l’Université de Mons, explique : « Les ados d’aujourd’hui ont une grande capacité à gérer un flux continu d’informations ; ils développent une forme d’intelligence procédurale que l’on ne rencontrait pas à l’époque de leurs parents. »

Entre 3 et 9 ans, la tablette est à privilégier sur la télévision, par exemple, en vertu de sa dimension interactive. C’est Serge Tisseron, psychiatre et docteur en psychologie, qui a développé cela dans son essai « 3-6-9-12, pour apprivoiser les écrans « . Il y propose un véritable guide pour une utilisation raisonnée et fructueuse des écrans selon les âges de l’enfant (résumé dans cette infographie éloquente).

Entre 3 et 6 ans, « les écrans interactifs peuvent […] permettre à l’enfant de développer son intelligence intuitive et son intelligence hypothético-déductive« . En résumé, développer ses sens.

Entre 6 et 9 ans, l’interactivité d’une tablette favorise l’acquisition de connaissances, la créativité et l’ingéniosité. Plus précisément, « les écrans interactifs permettent à l’enfant de continuer à développer son intelligence, à se concentrer, à créer, à innover, à prendre des initiatives et à résoudre des tâches plus compliquées ».
Et ça tombe très bien ! Puisque les jouets connectés que nous avons sélectionnés sont destinés à ces tranches d’âge et remplissent parfaitement ces fonctions.

Puce Des jouets connectés pour stimuler sa créativité ou acquérir des connaissances
Cahiers de dessins animés – Editions Animées – à partir de 4 ans.
Disponible en librairies et sur les sites de vente en ligne (Fnac, Cultura, Amazon), de 9,90 euros à 17,90 euros.

Cahier de dessin animé

Découvrez des cahiers de coloriage 2.0 ! Grâce l’application Blink Book (disponible gratuitement sur l’App Store et Google Play), les créations colorées des enfants prennent vie pour leur raconter des histoires. Les enfants voient leurs dessins s’animer sous leurs yeux. Une très bonne idée pour éveiller leur sensibilité artistique. Et, en plus, l’idée allie ces bons vieux cahiers de coloriage, indémodables à travers les âges, à la modernité de la tablette ou du smartphone.

A ce jour, il en existe 4 : le monde marin, les Fables de La Fontaine, les contes d’Andersen et les dinosaures. Et, si vous ne savez pas lequel choisir, vous pouvez tester gratuitement une page, qui est imprimable via le site des Editions Animées ! Il suffit de la télécharger ou de l’imprimer, de laisser l’enfant à son oeuvre, et de se servir ensuite de l’application mobile gratuite pour que le dessin prenne vie.

Stikbot Studio Pro Animation – Modelco – à partir de 8 ans. Disponible à 31,10 euros sur Amazon et en magasins (29,99 euros à la Grande Récré, par exemple).

Stikbot

Voici notre coup de cœur pour tous les fans de films d’animation et les réalisateurs en herbe ! Ce pack comprend 2 stikbot articulés, 1 trépied universel et 1 support fond vert. Les « stikbots », ce sont ces petits personnages colorés dotés de ventouses. Ils se fixent partout, très facilement. En se servant de l’application Stikbot, téléchargeable en français via l’Apple store et Google Play, les enfants peuvent produire un véritable « stop motion » (comprenez film d’animation image par image).

Les possibilités de création et de personnalisation sont considérables. De quoi laisser parler l’imagination des enfants ! Sur le fond vert inclus, ils peuvent via l’application choisir un paysage pour y incruster leurs personnages. Une démonstration de danse hip-hop sur la Lune ? C’est possible ! Ils peuvent aussi choisir d’ajouter des sons, des musiques personnalisées ou leur propre voix à leur réalisation.

Si l’image animée, ce n’est pas tellement leur « truc », ils peuvent tout aussi bien créer des cartoons en BD, grâce à l’ajout de bulles de dialogue et de texte sur des photos prises avec l’application.

Smart Letters & Smart Numbers – Marbotic – de 3 à 8 ans. 49.99 € pour Smart Letters, 34.99 € pour Smart Numbers, et les deux dans un kit (en image ci-dessous) à 79.99 €.

Je vous présente l’alliance parfaite des traditionnels jouets en bois et de la technologie tactile ! 10 chiffres, et 26 lettres en bois, combinées à 6 applications gratuites ; le tout au service d’un même objectif éducatif. Apprendre à compter, s’initier à l’addition et à la soustraction, reconnaître les sons et les formes des lettres, former de nouveaux mots…

Autant de missions remplies par ces deux jeux !

Smart Numbers utilise même les perles de Montessori, comprises dans la méthode d’éducation conçue en 1907 par Maria Montessori. Et, avantage non négligeable : ni Smart Numbers ni Smart Letters ne requièrent de Wi-Fi ou de Bluetooth !

Exploraglobe – Le Globe Interactif – Clementoni – à partir de 7 ans. Disponible en magasins (à 67,99 euros, par exemple, à La Grande Récré).

Exploraglobe

Ce globe terrestre interactif permet de réviser sa géographie autrement que sur un manuel scolaire. Il est même plus exhaustif qu’un livre d’école, avec plus de 500 questions et plus de 3 heures de contenu audio sur tous les pays du monde ! A l’aide du stylo optique, l’enfant pourra répondre à des quizz sur une multitude de thèmes : continents, pays, capitales, superficies, populations, monnaies, langages, territoires, altitudes, fuseaux horaires, curiosités, produits typiques et hymnes.

Le monde qui nous entoure n’aura plus de secrets pour les enfants. Et, avec l’application Exploraglobe, c’est toute la diversité de la planète qu’ils vont pouvoir voir en réalité augmentée ! Une fois l’application installée et lancée, ils n’auront qu’à cibler le globe pour voir apparaître à sa surface des animaux, des monuments, des lieux sur les différentes parties du monde…

Dans notre société, nous avons tendance à nous méfier d’emblée des écrans, du virtuel, des nouvelles technologies. Mais tout est question de dosage et de responsabilité.

Maniés sous la supervision d’un adulte, et avec modération, les jouets connectés sont une excellente opportunité pour nos enfants de créer, d’inventer, de faire fonctionner leurs méninges et d’apprendre des choses !

Alors, n’hésitez plus. Pour Noël, offrez des cadeaux dans l’ère du temps à vos enfants ou à vos petits-enfants ! Et profitez-en pour jouer avec eux : vous verrez, la technologie, ce n’est pas sorcier.

A propos de l'auteur

Marine Coculet

Laissez un commentaire