Loisirs

La puissance, le luxe et la technologie au service de tout le monde

Ecrit par Sylvain Biget

Cher Lecteur,

Il y a quelques semaines, notre journaliste Sylvain Biget s’est rendu au Salon de l’Automobile à Genève. Nous lui avions demandé de nous faire un compte-rendu sur les nouveautés et toutes les innovations du secteur qui y seraient présentées.

Vous allez pouvoir les découvrir dans une minute, le temps pour moi d’attirer votre attention sur cette “bonne nouvelle” relayée ce matin dans le journal Les Echos.

Notre pouvoir d’achat s’améliore ! En cause : la très faible inflation… et la baisse du pétrole !

Pas de quoi non plus ouvrir le champagne, cette hausse insuffisante (0,5% seulement) ne doit pas nous faire relâcher notre vigilance, ni notre objectif : prendre en main notre quotidien pour retrouver notre indépendance dans tous les aspects de notre vie.

Et cela commence par une maîtrise de notre consommation de carburant. Car ne vous y fiez pas la baisse du prix du pétrole ne durera pas. Et les constructeurs ne s’y trompent pas puisque, comme vous l’explique Sylvain ci-dessous, ils travaillent tous sur de nouveaux modèles de voitures propres…

Mais ce qui va changer votre vie, ce sont ces technologies et outils d’aide embarqués… vous devriez bientôt les voir apparaître… encore un peu de patience, ils arrivent.

Meilleures salutations,
Claire Diaz

Libre d’Agir

_______________

La puissance, le luxe et la technologie au service de tout le monde
Par Sylvain Biget Libre d’Agir

Pas besoin d’avoir une Bugatti Veyron qui consomme plus de 30 litres/100 km en milieu urbain pour s’en rendre compte… la chute du cours du pétrole nous permet de gagner énormément en pouvoir d’achat. Les passages à la pompe sont moins douloureux, tant mieux ! A force de recherche, l’ère du tout-carburant est comptée, la technologie automobile est en marche et va débarquer en force jusqu’à chez vous !

Avant-goût :

L’hybridation se démocratise
Car, comme pour les formules 1, les technologies embarquées dans les véhicules très haut de gamme vont, un jour, finir par arriver dans des voitures aux tarifs et aux performances plus raisonnables. Et bien plus tôt que vous ne le pensez.

Ainsi, on retrouve aujourd’hui sur des modèles de série de moyenne gamme, le principe de l’hybridation, avec moteur électrique combiné à un bloc thermique, comme celui proposé par un bolide comme la Regera 360 de Koeningsegg. A la différence près, c’est que celui-ci culmine à 1 500 chevaux ! Alors que ce n’était pas le cas auparavant, les batteries sont rechargeables sur le secteur, comme pour une voiture 100% électrique, pour encore plus d’autonomie en ville.

  • La technologie électrique de demain

Pour plus de puissance, plus d’autonomie, certains bolides électriques de marques peu connues, comme NanoFlowCell, présentent des concepts de supercars dotés des technologies électriques de demain. Ainsi, la Quant avec ses lignes de coupé acéré est capable de parcourir près de 1 000 km avec un moteur 100% électrique. Sa particularité ? Au lieu de recharger ses batteries, il suffit de remplacer quelques centaines de litres de liquide ionique dans deux réservoirs de 250 litres. Autrement dit, on remplace le liquide de la batterie, plutôt que de la recharger. Les avantages sont certains : les pompistes pourront continuer à faire leur métier et la recharge prendra moins de temps que de laisser la voiture branchée des heures sur le secteur.

  • Hydrogène et aides à la conduite

Concernant l’hydrogène, plusieurs marques montrent leurs avancées : Honda avec son concept FCV, Volkswagen et sa Golf Active Hylotion, Toyota et son modèle de série Mirai…

En plus de ces motorisations à pile à combustible, la technologie et la prospective s’invitent à bord, avec des concepts qui laissent entrevoir ce que sera la voiture de demain.

Ainsi, chez Volvo, le mot d’ordre depuis des années est objectif “zéro morts”. Pour le coup, pour limiter la casse, tous les modèles de la marque embarquent des capteurs et des caméras permettant d’anticiper un freinage d’urgence, ou de remplacer le conducteur distrait en cas de souci.

De même, de nombreux modèles de série intègrent des aides à la conduite bien pratiques. Par exemple, les avertisseurs de changements intempestifs de voies se généralisent même dans certaines voitures milieu de gamme de ce millésime 2015. Les caméras de reculs et autres radars anticollision sont désormais disponible de série. Enfin, chez les constructeurs allemands, les finitions haut de gamme intègrent des systèmes de conduite automatique, très pratiques lors des bouchons. Ils prennent la relève à partir du moment où l’auto ne dépasse pas une certaine vitesse. Ces systèmes reposent sur les capteurs et radars employés, par ailleurs, pour éviter les collisions.

A l’intérieur l’auto du futur commence également à faire ses premiers tours de roues. Ainsi, chez Audi, la nouvelle R8 dispose d’un tableau de bord virtuelExit, les cadrans analogiques, ceux-ci sont remplacés par un vaste écran LCD tactile. Il permet de personnaliser l’affichage des cadrans. Par exemple, la carte de navigation peut s’afficher en plus du cadran de vitesse. Autre exemple, en mode “sport”, le compte tours s’affiche en grand au centre de l’écran. De manière générale, les planches de bord arborent désormais des écrans tactiles d’au moins 7 pouces raccordé via Bluetooth au smartphone du conducteur pour ne pas qu’il perde le fil de sa vie connectée.

  • La science-fiction à bord

Des concepts très futuristes montrent que le tout connecté, la personnalisation de l’habitacle et l’automatisation seront l’avenir de l’auto. Ainsi, sur le stand de Tata, la ConnectNext perd ses rétroviseurs au profit de caméras et dispose d’un poste de conduite réduit à l’essentiel. La plupart des commandes sont automatisées et les informations liées à la navigation ou la conduite sont projetées sur un système d’affichage à tête haute. Une grande place est donnée au confort avec des sièges autonomes pouvant être repositionnés et des systèmes multimédia avec écouteurs sans fil pour les passagers.

Autre concept présenté : le Rinspeed Budii. C’était sans doute la plus grande star high-tech de ce salon de Genève. L’auto est un véritable concentré de concepts futuristes. Autonome, elle dispose d’une certaine forme d’intelligence, puisqu’elle apprend les habitudes du conducteur et adapte son ergonomie selon celles-ci. Le concept dispose également d’une colonne de direction pouvant se contorsionner pour proposer le volant à différent endroits de l’habitacle. Enfin au-dessus du toit, une perche permet de réaliser une représentation en 3D de l’environnement de la voiture pour la sécurité des occupants du véhicule. Pas sûr que ces concepts débarquent dès 2016, mais il est acté que la plupart des aides à la conduite se généralisent désormais dans les modèles de 2015.

  • Stratégie collector

Les constructeurs emploient une stratégie d’exclusivité qui reprend un vieux précepte : ce qui est rare est cher. Pour le coup, certains modèles très haut de gamme, ne sont produits qu’à quelques dizaines d’unités et sont vendus avant même d’être construits, dans un seul objectif : celui de devenir des collectors.

Contrairement à n’importe quelle autre auto, ces bolides présentent un véritable investissement et prennent de la valeur au fil des années. Sur le Salon, c’était le cas de l’Aston Martin Vantage GT3. Le seul hic, c’est que son ticket d’entrée dépassait les 2 millions d’euros. Un tarif qui n’a pas empêché le constructeur de vendre tous les modèles avant même qu’ils ne soient présentés. C’est également le cas de la Bugatti Veyron Finale. Cette 450e et dernière supersportive de luxe a été vendue sans doute plus de 3,6 millions d’euros avant d’être dévoilée sur le Salon.

  • Vous rêvez déjà ?
    En attendant, nous roulons tous (ou presque) encore au carburant. Alors un petit conseil pratique pour la route : entretenez très régulièrement votre véhicule.

Pensez également à :

– alléger votre voiture de tout poids inutile ;
– si vous avez des barres de toit, retirez-les dès que vous n’en avez plus besoin ;
– gonflez bien vos pneus et roulez toujours avec des pneus en bon état ;
– et faites vérifier régulièrement que votre moteur est bien réglé.

 

A propos de l'auteur

Sylvain Biget

Laissez un commentaire