Entreprendre

Laissez-vous gagner par « la magie du rangement »

Ecrit par Maya Dujardin

Je l’ai eu. Le déclic. Je dois dire que j’en suis vraiment heureuse. Bien sûr, il me reste encore tout à accomplir mais il s’est réellement passé un changement en moi, qui m’a poussé à agir immédiatement. Et pour commencer, à jeter.

Le livre La magie du rangement, de Marie Kondo est sur mon bureau depuis plusieurs mois. Peut-être est-ce l’ambiance pré « grandes vacances » qui m’a donné envie de m’activer ou toutes ces choses qui traînent dans mon trop petit appartement parisien ? Toujours est-il que je me suis enfin décidée à ouvrir cet ouvrage et à le lire. Et j’ai découvert la méthode KonMari (surnom issu du prénom et du nom de cette consultante japonaise passionnée par le rangement depuis l’âge de 5 ans). Une méthode « simple, pertinente et efficace pour bannir à jamais le fouillis ».

Puce « Le rangement de votre maison est la magie à l’origine d’une vie heureuse et animée »
« Vivre dans une maison ordonnée influe de manière positive sur tous les autres aspects de votre vie, notamment professionnels et familiaux«  et « permettrait d’y voir plus clair sur ce que l’on souhaite vraiment ».

Depuis qu’elle est consultante en rangement, Marie Kondo voit défiler les clients-élèves et il semblerait que sa méthode ait en effet des impacts très forts : suite aux cours et à leurs premiers pas dans un environnement bien rangé, certains se sont décidés à démissionner pour se mettre à leur compte, d’autres ont divorcé ou au contraire considérablement amélioré leurs relations sentimentales, d’autres encore, ont perdu du poids.

« Le fouillis visible nous éloigne de la véritable source du désordre (…). Quand votre chambre est impeccable, vous n’avez d’autre choix que d’examiner votre état intérieur. Vous pouvez percevoir les soucis que vous vous efforciez d’éviter et êtes ainsi contraints de les traiter ».

Puce Jetez, jetez, jetez
Pour ranger efficacement, Marie Kondo propose de :

  • jeter ;
  • puis décider où mettre les choses conservées.

Pour la première étape, à savoir remplir sacs-poubelles après sacs-poubelles (Marie Kondo a vu des particuliers jeter 200 sacs-poubelles de 45 litres en une seule fois), il s’agit de trier par catégories d’objets et non de ranger une pièce après l’autre.

Le principe : rassemblez les objets d’une même catégorie au milieu de votre salon, par exemple toutes vos chemises. Vous pourrez ainsi voir et réaliser la quantité que vous possédez. Prenez les chemises une par une dans la main. La question que vous devez vous poser est la suivante : « Ce vêtement, cet objet, vous met-il en joie ?« . Seuls ceux qui vous procurent ce sentiment sont à conserver. Les autres sont à jeter. Procédez de la même façon avec vos pulls, vos pantalons, vos manteaux (il est conseillé de suivre un ordre précis).

Une fois le tri effectué, les personnes se retrouvent en général avec un tiers à un quart de leur garde-robe de départ.

Réalisez la même opération avec les livres. Gardez uniquement ceux qui vous procurent de la joie. Ceux que vous lirez « un jour » ? Poubelle. Ceux à moitié lus ? Poubelle. Evidemment, faites l’effort de trouver une association qui sera ravie de récupérer vos ouvrages !

Continuez avec vos objets divers inclassables (catégorie que Marie Kondo appelle Komono) et terminez par « les objets à haute valeur sentimentale et les souvenirs », comme les photos ou les lettres.

Vous comprendrez vite le principe du tri proposé par Marie Kondo qui écarte toute exception à la règle. Les couchages pour les amis qui ne viennent jamais ? Poubelle. Les échantillons de produits cosmétiques gardés pour les voyages (et qu’on oublie dans son placard le moment venu) ? Poubelle.

Et il ne s’agit donc pas de ranger une petite demi-heure par-ci une petite demi-heure par-là, car dans ces conditions, le désordre revient sans cesse et on passe toute sa vie à ranger un petit peu chaque jour. Le fait de respecter la méthode KonMarie, de trier par catégorie et surtout de jeter signifie que l’on se lance dans une séance spéciale, une « mission qui ne sera à réaliser qu’une seule et unique fois ».

Puce Apprenez à bien plier les vêtements
Je dois dire que quelque chose m’a plu dans la méthode KonMarie. Ce rapport aux objets et ce respect sincère que Marie Kondo leur voue.

« Lorsque nous prenons nos vêtements dans les mains pour les plier soigneusement, je pense que nous leur transmettons une énergie positive. Pour bien les plier, il faut les tendre et éliminer les plis, ce qui renforce la matière et leur dynamisme ».

Marie Kondo livre d’ailleurs une méthode pour plier les vêtements. Je vous invite à la lire et à visionner les vidéos que l’on peut trouver sur Internet. Le but est de pouvoir ranger ses tee-shirts, pantalons, caleçons… non pas en pile mais de manière verticale dans son tiroir, de façon à pouvoir tous les voir en un coup d’oeil.

Puce Concentrez-vous sur l’essentiel : ce que vous ressentez
Vous l’avez compris, à la base du tri que vous allez effectuer se trouve la notion de joie que vous procure tel ou tel objet. Je trouve cette approche très intéressante et en partant de ce principe, on peut jeter beaucoup de choses, qu’en pensez-vous ?

De même, Marie Kondo propose de se concentrer non pas sur l’objet en tant que tel mais sur les émotions que l’on a ressenties en le recevant ou en l’achetant.

« Un cadeau a pour véritable objectif d’être reçu. Les cadeaux ne sont pas des choses mais le vecteur des sentiments d’une personne. Avec cette vision des choses, vous ne devez pas vous sentir coupable de jeter un cadeau. Soyez simplement reconnaissant du plaisir éprouvé lorsqu’on vous l’a offert. »

Jeter des choses qui ont accompli leur mission est beaucoup plus facile. J’aime cette manière d’envisager le tri.

Puce Choisir un endroit pour chaque chose
Une fois votre intérieur vidé de tout son fouillis, il s’agit de ranger ce que vous avez décidé d’y laisser. C’est-à-dire toutes les choses essentielles et chères à votre coeur. Le secret est de désigner un endroit précis où ranger chaque objet. Et de l’y replacer après chaque utilisation.

Là encore la verticalité est préconisée. Carte de transports, portefeuille, ordinateur portable, boîte d’agrafes, cela vaut pour tout. Où ? Marie Kondo souligne que, bien souvent, ses élèves ont tout ce qu’il faut chez eux en termes de contenant, la boîte à chaussures vide étant l’un de ses préférés.

Marie Kondo évoque une période de 6 mois pour éradiquer à jamais le fouillis de votre maison. Je trouve que la perspective de démarrer 2017 ainsi est plus que réjouissante, pas vous ?

[Retrouvez tous les mois les conseils de nos spécialistes pour vous réapproprier votre quotidien et menez enfin la vie que vous souhaitez en cliquant ici…]

A propos de l'auteur

Maya Dujardin

Laissez un commentaire