Bons plans

Monsherif : le clic qui peut vous sauver

Ecrit par Meriem Saïdi
Invitation Personnelle Cercle Agora

Agression, intimidation, vol, accident… ce ne sont pas des moments agréables à vivre ou à subir. Certes, avec un smartphone, plusieurs actions peuvent être entreprises, mais il n’est pas souvent aisé ou possible de le faire soit rapidement soit en toute discrétion.

Monsherif est un objet connecté très malin à porter sur soi et qui fait office de télécommande de votre mobile. Ce petit boîtier en silicone de 25 mm seulement est conçu par la start-up française Meetphonespécialiste des applications utiles et qui n’en est pas à son premier essai. Avec Monsherif, Meetphone nous propose une solution intelligente et discrète qui permet de prévenir et réagir en cas d’agression physique.

Il s’agit d’un petit bouton à porter sur ou sous ses vêtements en le clipsant, connecté à votre smartphone en Bluetooth, et qui se configure depuis une application mobile.

Trois actions sont possibles : une pression, deux pressions ou une pression continue.

En fonction de l’action effectuée sur le bouton, une action sera déclenchée avec le smartphone :

  • la géolocalisation auprès de cinq personnes : liste de contacts d’urgence préenregistrés ;
  • une sirène d’alarme qui attire l’attention des personnes aux alentours ;
  • le déclenchement d’un appel téléphonique prédéfini.

Nul besoin ici de sortir son smartphone, de le déverrouiller, de composer un code, un numéro de téléphone ou d’écrire un SMS. En effet, l’utilisation de Monsherif vous permet :

  • le blocage du smartphone ;
  • le déclenchement de prise de vue ;
  • le déclenchement d’enregistrement vidéo ;
  • le déclenchement d’enregistrement audio ;

Ce bouton innove car il est capable d’activer les fonctions vidéo, photo et micro du smartphone de son utilisateur dans le but d’identifier l’agresseur.

Depuis l’application dédiée (iOS ou Android), il est possible de paramétrer les différents comportements du bouton. Attention néanmoins, seules 3 fonctions peuvent être configurées. Il faudra donc choisir.

Le bouton est disponible au tarif de 50 euros et les applications sont téléchargeables sur les stores Androïd et Apple. La solution ne requiert aucun coût supplémentaire (pas d’abonnement). Le tout est d’avoir le réflexe d’appuyer sur le bouton… et surtout de se rappeler la bonne combinaison pour déclencher l’alerte adéquate. Ceci n’est pas évident dans une situation de peur ou de douleur liée à une chute ou une agression.

Il peut s’avérer utile :

  • en cas d’agression

            Vous pouvez appeler au secours, que ce soient des proches, le Samu ou même la police.

  • en cas de chute ou d’accident

Vous pouvez prévenir cinq proches simultanément, votre médecin, un infirmier… par un SMS d’alerte géolocalisée. Chacun sait qui a été contacté. Le plus proche et/ou le plus disponible peut intervenir rapidement sur le lieu de l’accident. Vous vous sentez moins seul et moins vulnérable.

La majorité des chutes ont lieu au domicile. Vous n’avez pas toujours envie d’avoir votre mobile dans la poche. Le bouton Shérif reste accroché à vos vêtements, léger et discret.

Vous pouvez opter pour le numéro de téléphone préprogrammé. Vous pouvez aussi programmer une alarme spécifique sur votre téléphone pour prévenir vos proches, sachant qu’elle peut sonner pendant 1h.

A qui s’adresse Monsherif ?

  • aux sportifs : D’après l’EPAC (Enquête permanente sur les Accidents de la vie courante), près d’un million de Français sont concernés chaque année par des accidents du sport. Profitez de vos balades à cheval et de votre course à pied sans vous inquiéter, les secours peuvent être prévenus grâce à se discret boîtier.
  • aux scolaires et au personnel scolaire : mieux qu’un téléphone portable offert à l’entrée au collège pensant que votre progéniture ne manquera pas de vous rappeler histoire que vous ne vous fassiez pas un sang d’encre toute la journée, vous pouvez lui proposer ce boîtier qu’il pourra porter en toute discrétion. Il peut s’avérer utile pour le personnel scolaire aussi en cas d’agression, d’accident… C’est du moins ce que la start-up souhaite développer en cette fin d’année 2016.

Pour Dominique Brogi, présidente de Meetphone : « Aujourd’hui, nous vivons dans un monde où le souci n’est plus de savoir comment mettre un terme aux agressions, mais comment y faire face. Se savoir relié à tout instant en cas de besoin à ses proches est indispensable, se savoir équipé en toute discrétion pour faire face est rassurant. De plus, penser pouvoir téléphoner ou lancer une application en cas d’agression est utopique, sans même mentionner toutes ces agressions qui ont lieu pour justement voler le smartphone.

C’est pourquoi j’ai décidé de mettre à profit le savoir-faire de Meetphone pour développer un objet connecté pragmatique qui, en faisant office de télécommande de son smartphone, amène de vraies réponses dans ces moments de choc, de peur, voire de douleur. Malgré le travail des forces de l’ordre, il est légitime de songer à d’autres manières de se protéger sans aller dans les extrêmes du système américain pour autant (le port d’armes). L’essor du numérique peut être l’origine de solutions innovantes pour les particuliers. Il serait dommage de ne pas s’y intéresser au vu des situations difficiles que vivent nos sociétés et nos forces de l’ordre.

Le bouton Shérif vient renforcer l’expertise de Meetphone dans le domaine de la sécurité citoyenne, puisque l’entreprise a récemment levé le voile sur « Touch’Alertes », un boîtier connecté s’adressant cette fois aux corps de métiers exposés à des situations d’urgence. A destination des agents de police isolés par exemple, il permet de prévenir via une pression ou deux à peine d’un besoin immédiat de renfort ou d’assistance médicale en cas d’urgence.

Reste à savoir si les professions à risque en seront équipées.

En attendant, rien ne vous empêche d’aller jeter un coup d’oeil sur le site de cette start-up qui, je pense, en préfigure d’autres.

A propos de Meetphone : c’est une entreprise française fondée en 2010 qui édite des applications mobiles de communication. Elle englobe aussi l’univers des objets connectés pour une « sécurité citoyenne connectée ».

[Argent, santé, loisirs, redécouvrez comment être heureux dans tous les aspects de votre vie ! Les spécialistes de J’Agis ! vous ont réservé un document exclusif contenant leurs meilleures stratégies pour profiter de la vie ! Plus d’info en cliquant ici…]

A propos de l'auteur

Meriem Saïdi

Laissez un commentaire