Bien-être

Se reposer, ça s’apprend !

vacances
Ecrit par Meriem Saïdi

C’est enfin les vacances ! Pour beaucoup, c’est une véritable rupture avec le quotidien, le boulot, le rythme effréné du reste de l’année. Vous voudriez tout changer et vivre pleinement chaque instant de cette pause estivale, quitte à en faire trop… ou trop peu.

L’été est souvent la période des extrêmes. Faites-vous partie de ceux qui veulent tout voir, tout visiter, tout faire ? Ou êtes-vous adepte du farniente et de la paresse absolue ? Dans les deux cas, une telle cassure dans votre rythme habituel ne va pas vous permettre de recharger les batteries avant la rentrée. Au contraire, vous risquez de revenir encore plus fatigué que vous n’êtes parti.

Se reposer, c’est évacuer le stress et la fatigue du quotidien

Pour en profiter et faire le plein d’énergie, vous allez devoir, dans un premier temps, évacuer la fatigue et le stress tout en douceur. Cette première étape passe par trois actions fondamentales : prendre du recul, relâcher la pression et être à l’écoute de soi.

  • Prendre du recul

Les vacances sont le moment idéal pour récupérer, mais c’est avant tout une fête ! Alors, que vous optiez pour la mer, la montagne ou la campagne, en famille ou entre amis, prenez le temps de vous amuser.

Changez de sujets de discussion. Vous pouvez toujours refaire le monde autour d’une table conviviale, mais ne parlez plus boulot, résultats scolaires du petit dernier ou tout autre sujet de discorde qui empoisonne votre quotidien.

Essayez de plaisanter ! Faites une cure de rire ! Il a l’avantage d’être un langage universel. Vous verrez le monde d’un autre oeil.

C’est aussi l’occasion de nouer de nouvelles relations, simplement le temps des vacances ou au-delà. Toute discussion au détour d’une visite, d’un marché, d’une baignade ou d’une randonnée est propice à vous faire relativiser ce qui vous stresse dans votre quotidien. Il faut essayer d’être le plus possible réceptif à la nouveauté, quelle qu’elle soit.

  • Relâcher la pression

Vous devez vous libérer de vos automatismes pour enfin savourer l’instant présent. Faites ce que vous ne faites pas d’habitude.

Vous pouvez vous aider d’exercices respiratoires issus de la sophrologie, tester des disciplines telles que le yoga ou tout simplement aller marcher. Vous serez à même d’accueillir de nouvelles sensations. Chaque fois que c’est possible, marchez pieds nus : massage et musculation garantis. N’oubliez pas que la voûte plantaire est une zone très riche en terminaisons nerveuses.

Au réveil, sortez et mettez-vous face au soleil si vous avez la chance d’en avoir. Cinq petites minutes suffisent pour vous recharger en énergie physiquement et mentalement sans avoir à pâtir des effets délétères du soleil. Les UV servent à produire et à fixer la vitamine D, alors profitez des extérieurs de votre lieu de villégiature. Profitez-en pour méditer.

Isolez-vous pour écouter de la musique classique : elle est reconnue pour ralentir le rythme cardiaque, faire baisser la tension artérielle et les niveaux de l’hormone du stress. Toute musique douce est bénéfique, qu’il s’agisse des sons de la nature ou de musiques conçues avec certaines fréquences très lentes qui correspondent à celles de la relaxation et du sommeil.

Essayez la « bibliothérapie », comprenez lire pour le plaisir bien sûr, mais aussi pour vivre mieux. Vous flânez dans les librairies, vous prenez le temps de choisir des romans, nouvelles ou contes qui renvoient aux plaisirs simples de l’existence et aux rencontres. Pour vous aider, je vous suggère de consulter cette page où vous trouverez quelques pistes pour bien commencer vos vacances.

Si vous avez la chance comme moi de fréquenter une librairie café où il fait bon flâner dans les rayons, vous pouvez discuter avec votre voisin de table autour d’une assiette, siroter une grenadine avec les enfants tout en lisant pendant les après-midi trop chaudes de l’été : vous comprendrez alors tout l’art du repos.

Pour ceux parmi vous qui sont hyperconnectés, c’est le moment de débrancher. Bien sûr, il est illusoire de vouloir s’interdire tout appareil connecté, mais il est essentiel de se fixer certaines règles d’utilisation. Si votre ado reste les yeux rivés sur son téléphone alors que vous êtes à la plage, il est peut-être temps de fixer des limites, histoire de profiter avec lui de moments privilégiés et uniques. Tant pis s’il ronchonne au début, il se fera très vite à la restriction pour peu que vous lui proposiez des activités qui changent de son quotidien.

  • Être à l’écoute de soi

Les repas pris sur le pouce, terminé ; fini le casse-tête de la composition des repas ; vive l’improvisation avec la multitude des fruits et légumes de l’été. Vous vivez au rythme de votre corps : vous passez à table quand vous ressentez la faim, pas parce que c’est l’heure ou une question d’habitude.

Il vous faut réapprendre à vous réjouir des choses simples, comme de déguster une tranche de pastèque en regardant le coucher de soleil. Et si n’avez pas de soleil, pensez à l’art de vivre à la danoise, le « Hygge ». Parmi les pays le plus heureux du monde, le Danemark ne bénéficie pourtant pas d’une météo clémente.

Plutôt que de se lamenter sur le mauvais temps, pensez à tout ce que vous pouvez faire durant une journée de pluie : lecture, jeux de société, après-midi crêpes ou juste une sieste. Incontournable pour certains d’entre vous, la sieste ne doit pas pour autant durer plus de trente minutes.

Les neurones aussi ont besoin de vacances !

Après une journée bien remplie, retour au calme et à l’apaisement des longues soirées d’été !

Adieu la télé, les petits au lit et haro sur les cacahuètes. Vous voulez vous rebooster ou vous avachir sur le canapé avec un bol de chips à portée de main ?

Pour ma part, le choix est fait : des bâtonnets, des bâtonnets et encore des bâtonnets, pas de glace, mais des fruits et des légumes. Des dés si vous préférez… Des brochettes aussi, tout le monde adore, c’est facile à faire, appétissant et rassasiant. Et même si toute la famille part en pique-nique, c’est rapide et facile à préparer.

Appelez ça comme vous voulez, apéro dînatoire, encas… Le tout est de faire le plein de vitamines, de produits locaux et sans passer des heures aux fourneaux. Un verre de vin n’est pas exclu, bio si possible, rouge de préférence (pour les calories).

On est là pour se faire plaisir, le repos rime avec plaisir. On évite tout ce qui amplifie le stress et la fatigue : les éléments acidifiants comme les protéines animales, les alcools forts, les céréales… Et puis, ON PREND LE TEMPS !

Et, si avec ce programme vous n’êtes pas reposé, consultez votre médecin pour écarter toute pathologie qui expliquerait  une fatigue persistante.

Un petit truc qui fait du bien en fin de journée : une baignade et/ou une douche pour évacuer les émotions de la journée. Le rituel du coucher reste important en vacances comme le reste de l’année : on se remémore les choses agréables de la journée, une tisane de mélisse pour faciliter l’endormissement, et laissez-vous porter dans les bras de Morphée.

Je vous souhaite de rire, de vous détendre, de vous régaler de saveurs, d’odeurs et de rencontres inoubliables. Faites le plein d’énergie à votre façon, à votre rythme, écoutez-vous… Bonnes vacances !

A propos de l'auteur

Meriem Saïdi

Laissez un commentaire