Survivalisme

Sécurité : apprenez à être un bon otage

otage
Ecrit par Jason Hanson

Heure : 25 juillet 2017, 17h20. Lieu : WestStar Federal Credit Union, Las Vegas, Nevada.

Un homme armé entre dans la banque et exige de l’argent. Il réussit à extorquer environ 19 000 $ aux employés terrifiés et prend l’un d’entre eux en otage.

Le criminel force son captif à quitter la banque avec lui. Il menace un couple à la pointe de son arme à feu et leur ordonne de les conduire, lui et son prisonnier, chez un concessionnaire Harley-Davidson près du célèbre panneau « Bienvenue à la fabuleuse Las Vegas ».

Il entre dans le concessionnaire pour y acheter une moto et ses victimes en profitent pour s’échapper. Ils conduisent jusqu’à une station-service voisine et appellent le 911. Les autorités arrivent au magasin de motos et arrêtent l’assaillant.

La police identifie le suspect comme étant William Ethridge et l’écroue pour vol, enlèvement et vol de véhicule.

De toute évidence, William Ethridge n’est pas un criminel très intelligent. Ses victimes ont eu de la chance de s’en être sorties indemnes. Dans d’autres cas, les otages n’ont pas eu autant de chance.

Que feriez-vous si vous étiez pris en otage par un criminel dangereux qui n’a aucun scrupule à retenir des personnes innocentes contre leur gré jusqu’à ce que ses exigences soient respectées ?

Le fait est que les criminels prennent souvent des otages lorsqu’ils ont un but plus large à l’esprit, au-delà des petits vols. Par exemple, prendre des otages est l’un des moyens les plus rentables pour les groupes marginalisés de financer leurs activités terroristes. C’est aussi un moyen efficace pour les terroristes d’attirer l’attention sur leur cause.

Si vous êtes pris en otage, les 30 premières minutes sont les plus critiques. C’est alors que la plupart des victimes paniquent, ce qui peut irriter le preneur d’otages et l’inciter à prendre une décision imprudente (et éventuellement mortelle).

Si vous vous trouvez dans une situation de prise d’otages, voici six choses que vous devriez faire pour pouvoir survivre à cette première demi-heure (et si possible retourner auprès de vos proches sain et sauf).

Ne vous laissez pas prendre

Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais essayez d’éviter d’être pris à tout prix. Soyez toujours conscient de votre environnement, peu importe où vous vous trouvez. Que ce soit un endroit que vous fréquentez régulièrement ou un territoire inconnu, vous pouvez être enlevé tout aussi facilement.

Si vous en avez la possibilité et la capacité, débattez-vous et essayez de désarmer le preneur d’otages. Ne craignez pas de faire mal et concentrez-vous sur des cibles critiques : les yeux, la gorge, l’aine et les tibias.

Cependant, si le criminel a un pistolet et a déjà pris en otage un membre de votre famille ou nuira à quelqu’un d’autre si vous ne l’accompagnez pas, vous n’aurez probablement plus d’autre choix que de faire ce qu’il dit.

Soyez un bon témoin

Lorsque vous battre n’est pas possible, être un bon témoin est votre meilleure option.

Par exemple, si des individus entrent dans une banque et remettent au caissier une note disant qu’ils ont un fusil (mais vous ne le voyez pas), vous ne devriez pas intervenir.

Soyez un bon témoin et notez ce qui suit : à quoi ressemblent-ils ? Quelle taille font-ils ? Que portent-ils ? Ont-ils des marques qui pourraient faciliter leur identification ? Dans le même ordre d’idées, si vous êtes pris en otage, prenez une photo mentale de tout ce que vous voyez. Cela pourrait aider les policiers à se repérer et à vous secourir de manière plus sûre. Si le preneur d’otages vous permet de parler à n’importe qui, essayez de donner toute information que vous pouvez partager en toute sécurité.

Restez calme et ne paniquez pas

Les criminels prennent des otages dans une tentative désespérée d’atteindre leur but (quel qu’il soit). Ils ne sont généralement pas très calmes parce que la situation qu’ils ont créée est stressante. Plus vous agirez avec calme, plus le preneur d’otages sera enclin à se calmer. Ne sympathisez pas avec les criminels et ne leur dites pas ce que vous pensez qu’ils veulent entendre. Vous voyez souvent cela dans les films, mais le fait est que cela risque d’aggraver la situation.

Réfléchissez en permanence

Si vous êtes pris en otage, vous devez guetter la moindre occasion de vous échapper et, surtout, ne jamais abandonner. Chaque seconde, analysez votre environnement et la situation, cherchez le bon moment pour sauter de la voiture, vous défendre ou sortir de la maison où vous êtes retenu. Si vous êtes constamment aux aguets, espérons qu’il y aura un moment où vous pourrez vous libérer, alors ne cédez jamais à la peur en pensant que tout espoir est perdu.

Laissez des indices

Cela peut être difficile à retenir sur le moment (et je sais que cela ne semble pas agréable), mais vous devez laisser un indice, une preuve ADN. Il sera plus facile pour les autorités de vous suivre. Laissez des cheveux là où vous passez. Forcez-vous à vomir ou à vous couper (très légèrement), afin que vous puissiez laisser une trace de liquides pour diriger les enquêteurs vers l’endroit où vous vous trouvez.

Restez discret

Si vous vous trouvez quelque part et que des équipes de sauvetage entrent, jetez-vous immédiatement au sol et ne bougez plus. Vos ravisseurs vont probablement paniquer et commencer à tirer sur tout ce qui bouge. La dernière chose que vous voulez, c’est être pris dans le feu croisé. En outre, n’essayez pas d’être un héros lorsque la cavalerie arrive. Il suffit de rester près du sol, discret, et de permettre aux forces de l’ordre de faire leur travail. Les forces d’intervention sont formées pour faire face à ce scénario.

Alors que Hollywood aime souvent montrer des otages qui prennent le dessus sur des criminels, il faut rappeler que ce n’est pas toujours la réalité.

Ce que vous devez aussi retenir, c’est que 80% des otages pris dans le monde survivent à ce cauchemar. Tout ce que vous avez à faire, c’est agir intelligemment et vous rappeler ces six conseils afin que vous puissiez survivre et retrouver vos proches.

[Jason a actuellement en sa possession 250 colis contenant un objet qui pourrait bien un jour vous sauver la vie et il souhaite vous l’envoyer à ses frais… Découvrez quel est cet objet et comment le recevoir immédiatement en cliquant ici !]

A propos de l'auteur

Jason Hanson

Laissez un commentaire