Survivalisme

En sécurité… même à 10 000 mètres !

Ecrit par Jason Hanson

Au moment où j’écris cet article, je suis à 10 000 mètres au-dessus de l’océan. Nous partons en vacances et c’est la première fois que toute la famille prend l’avion ensemble.

C’est-à-dire ma femme, ma fille de 4 ans, mon fils de 2 ans, ma petite dernière âgée d’à peine un an et moi-même.

Eh oui, c’est aussi amusant que cela en a l’air.

Dès que l’avion a décollé, je me suis penché vers ma femme pour lui dire que nous ne referions pas un tel voyage tant que les enfants n’auraient pas quelques années de plus.

Elle a ri, me rappelant, amusée, que j’avais déjà dit cela alors que nous n’avions qu’un enfant. Puis de nouveau après la naissance de notre deuxième enfant.

Certes.

Evidemment, voler avec trois enfants en bas âge rend beaucoup plus difficile de conserver le même niveau de vigilance et de sécurité que j’observe lorsque je voyage seul.

Mais la plupart des règles peuvent tout de même s’appliquer.

Puce Huit recommandations essentielles pour voyager en sécurité
Que vous voyagiez seul ou en petit groupe, ces recommandations feront en sorte que vous arriviez à votre destination aussi sûrement que possible :

1. Equipez-vous. Même lorsque je prends l’avion, je reste en alerte et je garde mon équipement d’autodéfense et d’urgence. Ce qui comprend mon stylo tactique [en savoir plus ici…], mon porte-clés d’autodéfense avec un noeud de corde et une petite lampe de poche.

2. Restez en alerte. Je garde mes chaussures et j’enlève mes écouteurs pendant les trois premières minutes d’un vol. C’est le moment le plus critique pour un avion. Je remets également mes chaussures et j’enlève mon casque huit minutes avant la fin du vol. Car l’atterrissage est le second moment le plus dangereux lors d’un vol.

3. Repérez les issues de secours. Je réserve toujours un siège dans les cinq rangées à proximité d’une sortie. Selon la FAA (l’Administration fédérale de l’Aviation américaine), des études ont montré que si vous êtes dans les cinq rangées de sièges près d’une sortie de secours, vous aviez une plus grande chance de survivre à un accident d’avion. En fait, en ce moment, ma famille est exactement à cinq rangées de la sortie, ce qui était ce que nous pouvions faire de mieux, dans ces circonstances particulières. (Nous avons raté notre correspondance, donc ce n’est pas le vol que nous avions originellement réservé.)

4. Faites quelques provisions. Avec trois jeunes enfants, nous avons assez de collations et de goûters à bord pour nourrir une petite armée. Mais même quand je vole seul, je transporte toujours une bouteille d’eau et quelques barres énergétiques, pour ne pas dépendre des autres. Bien que cela ne représente pas grand-chose, lorsque vous voyagez en solo, quelque chose est toujours mieux que rien.

5. Ayez du liquide et une carte bancaire. Je suis étonné de voir le nombre de personnes qui n’ont pas d’espèces ou qui ne voyagent qu’avec une seule carte de crédit. J’ai toujours au moins 300 $ en liquide sur moi. J’ai également une carte Visa et une American Express avec moi car tous les endroits n’acceptent pas tous le même type de cartes bancaires. Comme je l’ai mentionné plus tôt, nous ne sommes pas sur le vol que nous étions censés prendre. Si nous étions coincés dans une escale inattendue, avoir du liquide et une carte bancaire se révélerait précieux !

6. Sauvegardez les informations importantes. Toutes sortes de choses imprévues peuvent se produire lorsque vous voyagez. Vos bagages peuvent se perdre, vos vols peuvent être retardés ou déviés ou la météo pourrait faire dérailler vos plans de route. Voilà pourquoi je recommande fortement la sauvegarde sur votre ordinateur ou sur le cloud de vos informations les plus importantes.

7. Ayez sur vous une clé USB sécurisée. Dans le sac avec mon ordinateur portable, j’ai également une clé USB encryptée avec plusieurs documents importants. Il est préférable d’avoir des copies des certificats de naissance, des passeports et des permis de conduire — juste au cas où. Il suffit de chercher « clé USB encryptée » sur Amazon et vous verrez qu’il y a beaucoup d’options.

8. Ayez un plan. Prenez quelques minutes pour planifier une situation d’urgence. Que feriez-vous si un passager assis deux sièges plus loin commence à perdre son calme ? Que feriez-vous pour le calmer ? Si vous deviez évacuer l’avion, vers quelle sortie iriez-vous ?

Que feriez-vous si, à cause de la météo, vous étiez acheminé vers un autre aéroport — avez-vous assez d’argent pour faire face à la situation et acheter des articles de toilette pour la nuit ? Mon idée est la suivante : vous êtes coincé dans un avion et n’avez rien d’autre à faire, alors prenez quelques minutes pour jouer au jeu du « Et si… » et être ainsi paré à toute éventualité.

A propos de l'auteur

Jason Hanson

Laissez un commentaire