Loisirs

Seniors : quelle activité physique pratiquer cet été ?

yoga
Ecrit par Maya Dujardin

Les vacances sont arrivées. Vous avez le temps. De vous reposer, de lire, de cuisiner, de visiter… et pourquoi pas de marcher dans l’eau, de danser sur un air de tango et de flotter en pleine conscience ?

Profitez de la période estivale pour bouger, solliciter vos muscles et faire de belles découvertes. Et repartez sur le bon pied à la rentrée.

La marche aquatique côtière

Si vous partez au bord de la mer, peut-être aurez-vous la chance de trouver un club affilié à la Fédération française de la randonnée (FFRandonnée) qui organise des séances de « Longe Côte » ou « marche aquatique côtière ». Une pratique « apparue en 2005 sur le littoral du nord de la France, élaborée par un entraîneur professionnel d’aviron, à la recherche d’une activité de renforcement musculaire et cardiovasculaire sans traumatisme articulaire », explique la Fédération.

Le principe ? Marcher en milieu aquatique, durant 1h à 1h30, avec une hauteur d’eau située entre le nombril et les aisselles.

La marche aquatique côtière est ouverte à tous. La commission médicale de la FFRandonnée indique : « Marcher dans l’eau jusqu’à la taille offre un double avantage. L’eau soulève le marcheur et soulage ses articulations porteuses : hanches, genoux, chevilles, et quelques vertèbres lombaires selon le niveau de l’eau. Elle offre aussi une résistance à la marche qui permet de muscler les jambes, cuisses et abdominaux sans à-coup : la résistance est proportionnelle à la poussée du marcheur. De plus, l’environnement marin mouvant réveille des fonctions endormies, méconnues ou méprisées à cause de l’avance en âge : posture et équilibre en sortent renforcés. Pour une pratique dans de bonnes conditions, une combinaison suffisamment épaisse permet de ne pas faire d’hypothermie. Enfin, l’effort développé́ sollicitant fortement le système cardiovasculaire, les avis du médecin traitant et du cardiologue sont fortement conseillés chez les plus de 50 ans« .

Le tango

La semaine dernière, j’ai eu la chance de dîner avec Anne (67 ans) et Joseph (73 ans). Ils s’apprêtaient à prendre la route pour Prayssac, dans le Quercy, pour y suivre un stage de tango. En les interrogeant, j’ai découvert toutes les vertus de cette belle discipline.

« C’est une danse très technique et exigeante qui nécessite une grande concentration et une recherche, qui est tout à fait passionnante, m’a raconté Joseph. Danser le tango, c’est être toujours en éveil intellectuellement parlant, mémoriser des pas et des techniques. De nouvelles connexions neuronales se créent alors : il n’y a rien de mieux pour la prévention de la maladie d’Alzheimer et, plus globalement, pour se protéger de la dégénérescence cérébrale !« .

Le tango serait donc une activité à la fois physique (il s’agit de toujours garder son équilibre) et cérébrale ! Voilà qui est intéressant.

« C’est aussi très agréable de profiter de l’été pour s’immerger dans cette danse que nous aimons tant, a ajouté Anne. Au programme de notre stage : cours d’1h30 le matin, après-midi avec des professeurs argentins et Milonga – ou bal dansant – le soir. »

Et si vous tentiez un cours d’initiation au tango ? C’est l’occasion de pratiquer une activité physique durant vos vacances, mais aussi de vous retrouver, avec votre épouse ou votre époux, et découvrir une nouvelle manière de partager.

Le yoga dans l’eau

Puisque la saison des bains de mer est enfin arrivée, pourquoi ne pas mettre en application les conseils d’Isabelle, professeure de yoga ?

Avant que tout le monde ne se réveille, descendez faire un tour sur la plage et marchez dans l’eau, en pleine conscience. Déroulez votre pied droit, puis votre pied gauche. Sentez le sable au contact de votre peau. Avancez doucement, et observez l’eau qui monte peu à peu : jusqu’aux mollets, aux genoux, aux cuisses, aux hanches… Au fur et à mesure, votre mouvement va se ralentir, éprouvé par la résistance de l’eau. Faites davantage appel à vos bras pour continuer votre chemin.

Vous pouvez également vous mettre en position debout, jambes mi-fléchies (en position de tai-chi, si vous en faites). Inspirez, tout en ouvrant les bras dans l’eau, remplissez d’air la cage thoracique. À l’expiration, refermez les bras, réabsorbez le ventre. Concentrez-vous sur « l’ici et maintenant », vos sensations, le doux bruit des vagues…

Si vous êtes avec votre compagnon, votre compagne ou un ami, demandez-lui de vous accompagner dans votre pratique. Laissez-vous flotter sur le dos tandis que votre binôme vous guide par les pieds ou les bras, avec calme et sérénité.

[Santé, loisirs, bien-être, retrouvez tous les conseils de nos spécialistes en cliquant ici…]

A propos de l'auteur

Maya Dujardin

Laissez un commentaire