Club des créateurs de richesse

La seule manière d’atteindre l’indépendance financière

 

Hier je vous ai expliqué la différence entre revenu actif et passif. Je voudrais aujourd’hui vous dire quelles sont les huit règles de l’indépendance financière, et surtout qu’elle est la seule manière d’être réellement indépendant financièrement.

Puce Les huit règles de l’indépendance financière
Lorsque j’ai décidé de devenir riche, j’ai commencé à tenir un journal sur mes réflexions concernant l’argent : comment il se gagne, comment il se perd, comment construire un patrimoine…

L’un des chapitres de ce journal concernait l’indépendance financière. Et les huit règles que j’ai instaurées à ce moment-là sont toujours celles que je suis aujourd’hui :

  1. En matière d’argent, on ne peut jamais faire confiance à personne d’autre qu’à soi-même.
  2. Plus quelqu’un essaye de vous convaincre de lui faire confiance, moins vous devriez le faire.
  3. Peu importe l’historique de quelqu’un, ne croyez jamais qu’il ne peut jamais commencer brutalement à vous faire perdre votre argent. Le passé ne préjuge pas de l’avenir en somme.
  4. Tous les marchés connaissent des hausses et des baisses. Ne croyez jamais quiconque vous assurera pouvoir prédire l’avenir.
  5. Si vous n’apprenez pas à dépenser moins que ce que vous gagnez, vous ne serez jamais tranquille.
  6. La plupart de ce que vous achetez lorsque vos revenus sont au-dessus de 100 000 dollars sont des à-côtés. Ne vous mentez pas : vous n’avez besoin ni d’une grande maison ni d’une voiture de luxe. Lisez ma Vivez comme un millionnaire (qui fait partie du programme des Club de Créateurs de Richesse). Dans cette série, je vous explique comment vivre comme un millionnaire et profiter des belles choses de la vie pour beaucoup moins d’argent.
  7. Lorsque vous faites des prévisions financières pour vous-même ou pour une entreprise, créez toujours trois scénarios : celui qui montre ce qui se passera si tout va comme vous l’entendez, celui qui montre ce qui se passera si vos résultats sont modestes, et celui qui montre ce qui se passera si tout s’effondre.
  8. Sachez que le troisième scénario est optimiste.

Si l’on additionne tous ces éléments, on en vient à une conclusion inévitable :

Puce La seule manière d’être réellement indépendant financièrement est d’avoir plusieurs sources de revenus, chacune suffisante pour financer le style de vie que vous souhaitez vivre
Lorsque j’ai commencé à développer des sources multiples de revenus en créant une entreprise, j’ai choisi la voie de « l’entrepreneur anxieux ». J’ai commencé petit, et construit lentement. Je n’ai jamais pris de trop gros risques. Et je n’ai jamais abandonné mon emploi.

Voici les sources de revenus que j’ai aujourd’hui développées :

  • un portefeuille local d’immobilier locatif ;
  • un portefeuille international d’immobilier locatif ;
  • des intérêts dans une demi-douzaine d’entreprises ;
  • mon revenu de consultant ;
  • un revenu grâce à mes obligations (rendement obligataire) ;
  • les dividendes sur mes actions ;
  • et une autre source que j’ajouterai bientôt, et qui m’apportera des bénéfices de 5% par an, non-imposables.

Chacune de ces sources me rapporte plus que le montant que je dépense chaque année. Donc si cinq d’entre elles devaient soudain disparaître, j’aurais malgré tout suffisamment de revenus pour me permettre de vivre sans me serrer la ceinture.

Et pour apporter un soutien supplémentaire, j’ai un ensemble de biens durables qui pourraient me permettre de vivre correctement jusqu’à la fin de mes jours.

Voilà une sécurité financière extrême. C’est peut-être le reflet de mon caractère profondément méfiant. Ou peut-être cela signifie-t-il simplement que je suis plus indépendant que la plupart des personnes que je connais.

Donc mon conseil est :

Puce Vous devez augmenter vos revenus par divers moyens (et donc saisir différentes occasions)
Vous n’êtes pas obligé de m’imiter. Mais si vous voulez atteindre l’indépendance financière, vous devriez envisager d’avoir plus d’une, ou même plus de deux sources de revenus.

Retenez ceci :

  • vous ne pouvez pas atteindre l’indépendance financière grâce aux seuls investissements boursiers (dans des actions, obligations ou options…) ;
  • vous devez augmenter vos revenus par divers moyens (différentes sources) et donc savoir saisir différentes occasions.

Le club (Club des Créateurs de Richesse) propose des idées génératrices de revenus extrêmement variées, autant de sources différentes de revenus potentiels. Je vous en dirai plus demain.

Ne manquez pas cet écrit !

A très bientôt

Mark

A propos de l'auteur

Mark Ford

Je m’appelle Mark Ford et suis un millionnaire autodidacte. Je suis né à Brooklyn, à New York, où je vivais dans un minuscule appartement avec mes parents et mes trois frères et sœurs. Mon père était professeur de lycée, il gagnait environ 10 000 dollars par an…

J’ai rejoint le bénévolat (Peace Corps) quand j’étais un jeune homme… j’ai dormi sur des sols boueux dans des huttes africaines... et lorsque mon premier enfant est né, je gagnais moins de 9 000 euros par an. J’ai réalisé que quelque chose devait changer. Et c’est à ce moment que j’ai décidé de gagner sérieusement ma vie.

Depuis mon adolescence “rêveuse”, j’ai passé 39 ans à étudier et pratiquer les secrets pour devenir financièrement indépendant.

J’ai commencé avec le business des services, les toitures, la pose de piscine, la peinture en bâtiment. Ensuite j’ai évolué vers les restaurants, clubs de santé, clubs d’arts martiaux, deux agences de voyage et deux galeries d’art.

En fait, j’ai lancé des business dans tous les secteurs que vous pouvez imaginer – et j’ai collaboré dans bien plus encore. A la fin, mes clients me payaient jusqu’à 2 000 dollars l’heure pour que je les conseille sur leur business – et c’était justifié puisqu’une seule de mes idées pouvait transformer leur entreprise à la peine en entreprise à succès.

Aujourd’hui, je dispose de 50 millions d’euros…

Mais j’ai toujours eu une passion : enseigner. C’est à cela que j’aime passer du temps en ce moment : apprendre aux gens à devenir riche (j’ai beaucoup de chance : je n’aurais plus jamais à me soucier de l’argent désormais, et je peux me permettre de me consacrer aux projets qui m’intéressent).

Il y a des gens qui écrivent leurs Mémoires lorsqu’ils arrivent à l’âge de la retraite. D’autres se lancent dans des activités philanthropiques... Pas moi...

Je veux être reconnu pour avoir aidé un maximum de gens à devenir riche. C’est ce que j’aime faire. Et j’en ai déjà aidé des dizaines, si ce n’est des centaines durant toute ma carrière.

Mais maintenant que je me dirige vers l’âge de la retraite, j’ai décidé de me consacrer entièrement à cela pour le reste de mes jours en créant le Wealth Builder Club (Club des Créateurs de Richesse). Je transmets aujourd’hui toute mon expérience et mon savoir-faire aux membres de mon club qui sont de plus en plus nombreux et qui viennent du monde entier. Je les aide à bâtir leur fortune.

J’en suis fier. Cela fait aussi de moi un retraité heureux, qui se sent utile aux autres.

Laissez un commentaire