Club des créateurs de richesse

Comment un simple billet de 10 dollars m’a rendu plus riche que tous mes amis ?

Ecrit par Mark Ford

De toutes les stratégies que j’ai testées au fil des ans pour créer de la richesse, la meilleure fut également la plus simple…

Faire tout ce que l’on peut, chaque jour, pour devenir un peu plus riche.

Cette idée m’est venue à l’esprit il y a presque 30 ans, environ un an après avoir « décidé » de devenir riche. Devenir riche occupait mes lectures et ma réflexion jour et nuit, mon cerveau baignait dans un élixir d’idées intelligentes. C’était très stimulant. Je nourrissais des fantasmes quotidiens sur le fait de devenir riche de toutes les manières les plus originales.

Mais au fond de moi, je savais que ces stratégies complexes, la plupart boursières, n’étaient pas pour moi.

Deux raisons me faisaient douter.

puce La première était fondée sur l’observation. En tant que rédacteur d’une trentaine de publications consacrées aux conseils en investissement (Bourse), j’avais une vision de l’intérieur du secteur financier. Les idées originales, aussi irrésistibles soient-elles sur le papier, ne semblaient jamais fonctionner dans la réalité.

puce La seconde était fondée sur mon expérience personnelle. J’avais déjà découvert que je devais ma réussite en tant qu’étudiant et salarié à quelque chose d’extrêmement simple : je travaillais plus dur que mes semblables.

Je me suis dit : « Laisse tomber toutes ces stratégies complexes ». « Et s’il existait une formule toute simple pour devenir riche ? »

Quelques semaines plus tard, l’idée m’est venue.

Et si je devenais un peu plus riche chaque jour ?

Puce Par quoi ai-je commencé, pour devenir plus riche ?
A l’époque, la valeur nette de mes biens était nulle. Et mon salaire annuel n’était que de 36 000 dollars. Avec trois enfants en bas âge et ma femme à l’université, nos dépenses dévoraient tout mon revenu après imposition. Par conséquent, mon premier objectif en vue de créer de la richesse était assez réduit :

J’allais devenir plus riche en économisant 10 dollars par jour.

Je savais qu’en fin de compte je mettrais la barre plus haut, mais je me demandais : « combien d’argent cela représenterait au bout de 40 ans, si j’économisais simplement 10 dollars par jour sur un compte rapportant 5% par an ? »

10 dollars par jour représentent 3 650 dollars par an.

J’ai fait le calcul et j’ai été heureux de voir que cela représentait presque un demi-million de dollars.

Alors, je me suis demandé : « que se passerait-il si je mettais de côté 15 dollars par jours, ou 5 475 dollars par an ? » Cela représentait 694 448 dollars.

Tout exalté, j’ai poussé plus loin. « Si mon compte me rapportait 8%, combien cela ferait-il ? »

En définitive, le solde de mon compte serait de 1 531 801 dollars !

En mettant de côté 15 misérables dollars par jour, j’étais assuré de finir millionnaire !

puce Sans recours à une stratégie complexe que je comprenais à peine.

puce Sans faire de placements risqués en Bourse susceptibles de se retourner contre moi et de détruire ma fortune nette.

Juste une simple opération arithmétique consistant à ajouter 10 dollars par jour à mon magot.

J’étais exalté, motivé et avide. C’est ce qui m’a mis sur les starting-blocks.

Pour la première fois de ma vie, je me préoccupais d’économiser. J’ai commencé à mesurer ma réussite financière sans tenir compte de mes « mes besoins primaires » (maison, voiture, vêtements, etc.) mais sur mon seul patrimoine net. J’ai commencé à recalculer mon patrimoine net chaque mois.

Bien sûr, lorsque vous ne gagnez que 36 000 dollars et que vous mettez de côté 10 dollars par jour, votre patrimoine net ne grimpe pas de façon spectaculaire tous les trente jours.

Alors, chaque mois, divers sentiments m’agitaient, tandis que je faisais mes calculs.

J’étais plus riche, certes, mais ma richesse s’accumulait trop lentement…

La suite de l’article vous attend dans Provoquez votre réussite ! Découvrez comment faire pour accélérer le mouvement en cliquant ici…

A propos de l'auteur

Mark Ford

Je m’appelle Mark Ford et suis un millionnaire autodidacte. Je suis né à Brooklyn, à New York, où je vivais dans un minuscule appartement avec mes parents et mes trois frères et sœurs. Mon père était professeur de lycée, il gagnait environ 10 000 dollars par an…

J’ai rejoint le bénévolat (Peace Corps) quand j’étais un jeune homme… j’ai dormi sur des sols boueux dans des huttes africaines... et lorsque mon premier enfant est né, je gagnais moins de 9 000 euros par an. J’ai réalisé que quelque chose devait changer. Et c’est à ce moment que j’ai décidé de gagner sérieusement ma vie.

Depuis mon adolescence “rêveuse”, j’ai passé 39 ans à étudier et pratiquer les secrets pour devenir financièrement indépendant.

J’ai commencé avec le business des services, les toitures, la pose de piscine, la peinture en bâtiment. Ensuite j’ai évolué vers les restaurants, clubs de santé, clubs d’arts martiaux, deux agences de voyage et deux galeries d’art.

En fait, j’ai lancé des business dans tous les secteurs que vous pouvez imaginer – et j’ai collaboré dans bien plus encore. A la fin, mes clients me payaient jusqu’à 2 000 dollars l’heure pour que je les conseille sur leur business – et c’était justifié puisqu’une seule de mes idées pouvait transformer leur entreprise à la peine en entreprise à succès.

Aujourd’hui, je dispose de 50 millions d’euros…

Mais j’ai toujours eu une passion : enseigner. C’est à cela que j’aime passer du temps en ce moment : apprendre aux gens à devenir riche (j’ai beaucoup de chance : je n’aurais plus jamais à me soucier de l’argent désormais, et je peux me permettre de me consacrer aux projets qui m’intéressent).

Il y a des gens qui écrivent leurs Mémoires lorsqu’ils arrivent à l’âge de la retraite. D’autres se lancent dans des activités philanthropiques... Pas moi...

Je veux être reconnu pour avoir aidé un maximum de gens à devenir riche. C’est ce que j’aime faire. Et j’en ai déjà aidé des dizaines, si ce n’est des centaines durant toute ma carrière.

Mais maintenant que je me dirige vers l’âge de la retraite, j’ai décidé de me consacrer entièrement à cela pour le reste de mes jours en créant le Wealth Builder Club (Club des Créateurs de Richesse). Je transmets aujourd’hui toute mon expérience et mon savoir-faire aux membres de mon club qui sont de plus en plus nombreux et qui viennent du monde entier. Je les aide à bâtir leur fortune.

J’en suis fier. Cela fait aussi de moi un retraité heureux, qui se sent utile aux autres.

Laissez un commentaire