Argent Loisirs

Vacances ? Ecrasez les contraintes en échangeant votre logement

Ecrit par Anne Michel

Vous avez une maison bien située sur la côte de lumière, à quelques mètres de la grande bleue. Vous y passer tout votre temps depuis des années, estimant — à juste titre — qu’il serait inopportun de quitter cet endroit sympathique pendant vos congés, sous le seul prétexte qu’il s’agit de votre résidence principale.

Et pourtant, les années passent, les enfants grandissent, et tout ce petit monde rêve d’un ailleurs, et d’un peu d’exotisme. Descendre en voiture jusqu’en Espagne, voilà qui serait déjà une grande première et une belle aventure !

Le projet est accepté par tous ; reste à débloquer le budget. Or là, ça coince. Le budget vacances, rayé des listes depuis tant d’années, a du mal à refaire sa place entre celui des impôts, de la maison, des écoles, etc…

La seule solution indolore financièrement reste l’échange de logements, vanté par de nombreux sites comme trocmaison.com, echangedemaison.com, homelink.fr, guesttoguest.fr, trocky.com, etc. L’économie est réelle puisque cette formule permet de diminuer de 75% votre budget, en ayant l’assurance d’être confortablement logé.

Reste à savoir si vous êtes prêt à accepter cette « transaction », et quelles sont les conditions à respecter. Creusez vite le sujet, car les beaux jours arrivent et un échange de logement s’anticipe et se prépare.

Puce Il faut se lancer…
… Et accepter de devenir un voyageur actif, non plus un simple consommateur.

La première de vos appréhensions résidera dans le partage de votre intimité avec un tiers.

« Lors de notre première expérience, on avait tout collé dans les placards, ce qui a représenté un énorme travail. Mais, appréciant de découvrir la collection de livres de nos logeurs, on a vite compris qu’il était important, de notre côté aussi, de partager notre univers et notre culture », commente Jean, qui a ainsi échangé sa maison de Fontainebleau contre une demeure à San Francisco.

Chacun des membres a laissé son véhicule à disposition de l’autre membre après avoir vérifié auprès de sa compagnie d’assurance que le véhicule soit bien assuré pour les « invités ». S’il y en avait eu, les animaux auraient pu rester dans leur home sweet home, à la condition que chacune des deux parties accepte le deal.

Pour éviter de bousculer leur intimité, ceux qui le peuvent pourront préférer échanger leur résidence de vacances, moins chargée de souvenirs, et donc plus impersonnelle. Si l’endroit est confortable et bien situé, il y a fort à parier qu’elle saura séduire un membre actif de l’échange.

Puce Définir ses envies
Puisque vous envisagiez un déplacement en Espagne, prospectez sur les divers sites dans cette direction. Certains des logements semblent correspondre à vos aspirations ? Tant mieux. Inscrivez votre bien sur le site et proposez l’échange.

L’inscription peut être payante (une centaine d’euros par an) ou non. Dans ce dernier cas, l’accès aux coordonnées des divers membres est facturé ou bien la souscription à un bouquet de prestations est quasiment incontournable (cautionnement, vérification de l’identité de l’échangiste, assurance).

« Bien souvent, nos objectifs de départ ne correspondent pas à ceux d’arrivée. Pourquoi ? Car notre maison plaît à un habitant de la campagne québécoise, par exemple, et non pas à une famille espagnole comme attendu. Et que l’on se laisse guider, embarquer. La découverte reste l’intérêt premier de cette formule », rappelle Jean. Lui, comme beaucoup, accepte de saisir les opportunités dès lors qu’elles semblent sympathiques.

« En revanche, si le feeling ne passe pas lors des premiers contacts, on ne poursuit pas », tranche une habituée. Rappelons en effet que tous les échanges sont basés sur la confiance : pendant que ces personnes sont chez vous, vous êtes chez elles ! Si les contacts téléphoniques ou écrits préalables ne sont pas satisfaisants, abstenez-vous.

Puce Comprendre qu’il s’agit d’une activité juridiquement encadrée
Si l’échange reste convivial, cela reste une activité encadrée juridiquement. Ce prêt à usage de résidence passé à titre gratuit par un membre hôte et un membre invité est soumis aux dispositions des articles 1875 et s. du Code civil français. Or selon cet article, le prêt à usage est un contrat par lequel l’une des parties livre une chose à l’autre pour s’en servir, à la charge par le preneur de la rendre après s’en être servi.

Notez que la convention de prêt peut être, soit simultanée et symétrique, soit différée dans le temps et symétrique, soit asymétrique lorsque l’hôte n’est pas reçu par l’invité mais par un autre membre. Pour optimiser l’échange, dans ce troisième cas de figure, le réseau Guestoguest.fr a mis au point les guest points dont le montant est notamment variable selon le type de logement.

Puce Se donner les moyens de réussir l’échange
Soignez votre annonce : vous y vanterez les mérites de votre maison, mais aussi de votre quartier. Les photos doivent être parlantes, et les termes de l’annonce honnêtes. Vos préférences (fumeurs ou non-fumeurs, avec ou sans animaux, etc.) devront apparaître clairement. Idem pour les dates possibles de l’échange.

Faites part de vos voeux clairement. Ainsi, vous pourrez mentionner : « je souhaite échanger un appartement parisien de trois pièces contre un logement (minimum 2 pièces) à New York pendant l’été et la période de Noël« . Sur des sites comme trocky.com qui facturent l’accès aux coordonnées 29,5 euros, la précision vaudra de l’or.

Préparez votre maison. Elle doit être propre, le réfrigérateur nettoyé et débarrassé d’aliments, certains placards et tiroirs vidés pour laisser de la place à vos hôtes, etc. Rien ne doit être laissé au hasard. Les travaux en cours seront bien évidemment achevés avant l’accueil, et les outils, même lourds et encombrants, devront disparaître. Il s’agit d’un échange de maison et surtout pas d’un échange de quotidien ! Comme vous, les « invités » chercheront à oublier les contraintes ordinaires.

« Lorsque l’échange est simultané, le tour de force consiste à ranger sa maison en même temps que faire ses bagages », sourit une habituée. Rassurez-vous, tout ce rangement ne sera pas du temps perdu. Vous ferez ainsi un tri salvateur et un grand ménage de printemps. Et, il y a fort à parier que vos retombiez amoureux, à votre retour, de votre maison ainsi rangée et relookée.

Formalisez l’échange via le contrat accessible sur les sites. Ce formulaire vous permettra de clarifier et de répartir les charges de chacun (téléphone, facture d’électricité, consommation de gaz, la franchise d’assurance en cas d’accident, etc.).

Souscrivez les assurances adéquates (assurance maison mais aussi voiture, bateau, le cas échéant).

[Regardez l’immobilier différemment grâce à un outil bien particulier… et profitez d’une fiscalité qui peut être avantageuse et d’une transmission moins coûteuse de votre bien… Tous les détails sont ici…]

A propos de l'auteur

Anne Michel

Rédactrice en chef de la lettre « J’agis ! »

Journaliste généraliste, Anne Michel a d’abord collaboré à différents médias dont Libération, Impact Médecin, l’Impatient, l’Etudiant et RFI.

Intéressée par les problématiques du mieux vivre, de la famille, et par celles de la gestion du patrimoine des ménages, elle se spécialise dans la rédaction d’articles pratiques et pragmatiques. Elle passe plus de 10 ans à La Vie Financière, puis à Moneyweek, en tant que rédacteur et chef de rubrique. Puis elle se professionnalise et obtient le diplôme Universitaire en gestion de patrimoine de l’Université de Clermont-Ferrand. Aujourd’hui, elle délivre ses conseils dans L’Expansion, Le Particulier Immobilier ou encore L’Express.
Mais surtout, Anne Michel est rédactrice en chef de notre lettre confidentielle J’agis ! La lettre de ceux qui choisissent leur vie

Laissez un commentaire