Bien-être Santé

La « merveilleuse petite pilule bleue » qui fait des miracles

viagra pilule bleue
Ecrit par Meriem Saïdi

Ah… Qu’il est loin le temps de vos 20 ans ! Pourquoi ne reste-t-on pas ce bel et viril Apollon toute sa vie ?

Plus on avance en âge, plus la panne sexuelle et l’impuissance guettent. À l’affût, ces maux vous tombent dessus un beau jour et tourmentent bien des hommes.

Alors que faire ? On ne peut tout de même pas rester là à se désespérer et à s’angoisser. Pour ne pas dire déprimer…

Selon le docteur André Norman, président du Syndicat national des médecins sexologues de France, le viagra n’a pas seulement révolutionné le traitement de l’impuissance :

« Il a fait beaucoup mieux. Il a permis de booster la connaissance des dysfonctionnements érectiles, de mieux les comprendre et les traiter mais aussi de briser le tabou de la panne sexuelle. En dix ans, j’ai vu des hommes de tous âges pousser la porte de mon cabinet avec le formidable espoir de retrouver une sexualité. Cette médicalisation a permis d’évacuer la honte, mais elle a aussi marqué la reconnaissance de la relation entre vie sexuelle et santé. »

Il existe des solutions qui fonctionnent

Le viagra, le cialis, le levitra et le spedra sont tous des médicaments destinés à traiter la dysfonction érectile chez l’homme adulte. Tous sont efficaces. Aucun n’est remboursé. Leurs grandes différences résident principalement dans leurs délais et durées d’action. Il appartient donc à chacun de choisir celui qui lui correspond le mieux en fonction de l’origine de sa dysfonction érectile et en accord avec son médecin ou son urologue.

À la question importante de savoir si le viagra & Co augmentent les sensations : la réponse est NON !

C’est important de le savoir. Ils ne permettent pas de lutter contre les troubles du désir et de la libido, mais ils sont très actifs pour rétablir les facultés érectiles. Le viagra, la « merveilleuse petite pilule bleue » et les autres ne sont pas des aphrodisiaques.

Ils ne sont pas sans risques non plus ! Qui dit miraculeux ne dit pas sans danger.

Les antécédents médicaux à contrôler au préalable

Avant d’y avoir recours, informez votre médecin de vos antécédents médicaux, y compris :

• allergies (allergies médicamenteuses en particulier) ;

• conditions telles que la fibrose du pénis / des cicatrices (par exemple, maladie de La Peyronie) ;

• histoire de la douleur ou une érection prolongée (priapisme) ;

• l’anémie falciforme ;

• cancers du système sanguin (comme la leucémie ou myélome) ;

• les troubles oculaires (maladies de la rétine) ;

• les maladies du rein ou du foie ;

• troubles de la coagulation ;

• ulcères d’estomac actifs ;

• maladies cardiaques ;

• attaques ;

• tension artérielle très élevée ou faible.

Car toutes ces substances restent de véritables médicaments avec leur lot d’effets secondaires. En cas de surdosage, les symptômes peuvent être : des vertiges, des évanouissements, une érection prolongée. Le cas échéant, communiquez avec votre centre antipoison local ou une salle d’urgence.

Programmez à l’avance la prise de ces substances

En effet, le viagra a une durée d’action limitée à 4 heures.

Le cialis (tadalafil) est efficace durant 24 heures, sans risque de priapisme, ce qui laisse du temps pour l’improvisation amoureuse… « Ce médicament n’est pas un aphrodisiaque. Son mode d’action est de faciliter l’afflux sanguin dans les tissus péniens pour permettre la survenue d’une érection », précise le professeur Pierre Costa, chef du service d’urologie au CHU de Nîmes.

Le levitra reste actif 4 à 5 heures. Il doit être pris 25 à 60 min avant le rapport (voire plus s’il est pris durant un repas riche en graisse).

Le spedra est le dernier né, vanté par ses concepteurs comme ayant moins d’effets secondaires et agissant plus vite et plus longtemps que ses grands-frères. Il répond bien à l’ère du temps : la performance à tout prix…

Un prix quasi rédhibitoire

Le prix de ces substances est significatif et une consommation régulière de ces pilules peut grever bien des budgets : entre 10 et 15 euros le comprimé.

Mieux vaut éviter de les acheter en dehors des pharmacies. L’achat sur le net du viagra et autres substances équivalentes peut vous faire courir le risque de faux médicaments, parfois dangereux, ou de médicaments sous-dosés ou surdosés.

Comment obtenir et acheter en toute sécurité un traitement ?

Il est possible de vous procurer un traitement cliniquement éprouvé dans n’importe quelle pharmacie physique en France.

Pour cela, il faudra tout d’abord prendre rendez-vous chez votre médecin traitant en lui expliquant votre problème. Votre médecin vous fera alors une prescription adaptée à votre situation médicale et vos éventuels antécédents. Vous devrez alors vous rendre en pharmacie afin de vous procurer votre traitement.

Une autre démarche autorisée en France depuis 2010 est la téléconsultation médicale sur Internet, à l’image des services proposés par des sites de télémedecine tels que Vitaemed. La consultation médicale, au lieu de s’effectuer dans le cabinet de votre médecin, s’effectue par questionnaire médical par le biais d’Internet.

Selon le diagnostic, vous obtenez une ordonnance médicale agréée qu’il vous suffira de présenter en pharmacie pour y acheter votre traitement. Et pour ceux qui ne souhaitent pas se déplacer en pharmacie, vous pouvez même acheter le traitement directement à distance depuis leur pharmacie partenaire.

Quelles sont les alternatives ?

Dernier traitement en vogue, la crème Vitaros, le médicament mis sur le marché par le laboratoire Majorelle, offre un réel confort d’utilisation. Il est aussi une vraie alternative au viagra, du fait de sa praticité. Parlez-en à votre médecin et à votre partenaire.

Car oui, le partenaire a son mot à dire ! Il ne faut pas voir dans une érection insuffisante une insuffisance du désir… Ce n’est pas si grave. Il ne faut pas se formaliser devant une panne.

Aujourd’hui, les médecins disposent de traitements, tant pharmacologiques que psychothérapeutiques, permettant de guérir à peu près toutes les défaillances.

Mais, n’oubliez pas l’essentiel : l’amour, ça ne s’avale pas en pilule.

A propos de l'auteur

Meriem Saïdi

Laissez un commentaire